Orientations pour les programmes de prévention et de contrôle de la tuberculose au Canada

Les lecteurs qui désirent consulter le rapport complet peuvent le télécharger ou le visualiser :
Orientations pour les programmes de prévention et de contrôle de la tuberculose au Canada
(version PDF, 908 kb, 75 pages)

Préface

Le document Orientations pour les programmes de prévention et de contrôle de la tuberculose au Canada s'inspire grandement des travaux d'experts canadiens dans le domaine de la tuberculose et apporte une contribution importante à nos efforts en vue de réduire le fardeau de la tuberculose au pays. Il présente aux intervenants une approche moderne et factuelle de prévention et de contrôle de la tuberculose qui respecte les rôles et les responsabilités des administrations tout en prenant des mesures à leur égard. À titre de compendium des pratiques exemplaires, ce document représente également une ressource importante pour les praticiens de la santé publique de première ligne qui travaillent à la réduction de l'incidence et de la prévalence de la tuberculose dans les populations les plus à risque.

L'objectif principal du document d'orientation est de servir de base à l'élaboration et à la prestation de programme en donnant aux décideurs, aux fournisseurs de soins et aux planificateurs de programme de l'information sur tous les aspects relatifs à la prévention et au contrôle de la tuberculose. Ce document complète les Normes canadiennes pour la lutte antituberculeuse et la Stratégie de lutte contre la tuberculose de Santé Canada pour les membres des Premières nations vivant dans les réserves, tout en s'y conformant. À ce titre, ce document constituera une composante clé d'un prochain cadre canadien pour la lutte contre la tuberculose.

Les pratiques exemplaires décrites dans le document Orientations pour les programmes de prévention et de contrôle de la tuberculose au Canada rendent compte des connaissances et des compétences acquises au cours de décennies d'efforts pour contrer la tuberculose. Nous espérons que tous les intervenants – fournisseurs de services, responsables des politiques ou scientifiques travaillant en laboratoire – pourront appliquer ces pratiques exemplaires dans leurs activités au nom de tous les Canadiens.

Dr David Butler-Jones,
Administrateur en chef de la santé publique du Canada
Coprésident fédéral du Conseil du Réseau de santé publique

André Corriveau,
Médecin hygiéniste en chef des Territoires du Nord-Ouest
Coprésident provincial/territoire du Conseil du Réseau de santé publique

Remerciements

Nous voudrions souligner la contribution des organisations et personnes suivantes :

  • Les membres de l'ancien Comité canadien de lutte antituberculeuse, surtout Ruth Anne Appl, Cheryl Case, Alexander Doroshenko, Edward Ellis, Kevin Elwood, Danielle Grondin, Elaine Holmes, Frances Jamieson, Klaus Jochem, (ex-officio), Joel Kettner, Richard Long, Sylvie Martin (ex-officio), Dick Menzies, Heather Morrison, Pamela Orr, Linda Panaro, Linda Poffenroth, Elaine Randell, Elizabeth Rea, Paul Rivest, Beth Roberts, George Samuel, Derek Scholten (ex-officio), Debbie Smith, Geetika Verma, Wendy Wobeser, Joyce Wolfe et Marion Yetman.
  • Le Comité directeur sur les maladies transmissibles et infectieuses, dont les co-présidents sont Horacio Arruda et Rainer Engelhardt.
  • Les nombreuses personnes qui travaillent au sein de l'Agence publique du Canada et de Santé Canada et qui ont collaboré au présent document. Nous aimerions adresser des remerciements tout particuliers à Chris Archibald, Jocelyne Courtemanche, Howard Njoo, Carolyn Pim et Tom Wong.

Table des matières

Sommaire

Partie I - Contexte

  • La tuberculose dans le monde
  • La tuberculose au Canada
  • Objectifs généraux du Canada

Partie II - Amélioration des efforts actuels de prévention et de contrôle de la tuberculose

  1. Le programme de prévention et de contrôle de la tuberculose
  2. Prise en charge de la tuberculose active
  3. Recherche des contacts et enquête sur une éclosion
  4. Dépistage
  5. Surveillance et gestion des données
  6. Services de laboratoire pour la tuberculose
  7. Éducation et pratique professionnelle
    1. Éducation des professionnels de la santé
    2. Pratique professionnelle
  8. Sensibilisation communautaire
  9. Surveillance et évaluation
  10. Populations et milieux à risque élevé
    1. Premières nations, Inuits et Métis
    2. Migrants provenant de pays où l'incidence de la tuberculose est élevée
    3. Les sans-abri et les mal-logés
    4. Établissements
  11. Approches pour s'attaquer aux problèmes émergents
    1. Tuberculose et co-infection par le VIH
    2. Tuberculose pharmacorésistante
  12. Déterminants sociaux et autres déterminants de la santé liés à la tuberculose
  13. Recherche

Partie III - Responsabilités, partenariats et liens

  • Gouvernement fédéral
  • Administrations provinciales/territoriales/municipales
  • Secteurs universitaire et de la santé
  • Partenariats et liens

Partie IV - Collaboration internationale

Conclusion

Annexes

  • Annexe I – Définition des termes et abréviations
  • Annexe II – Épidémiologie de la tuberculose au Canada
  • Annexe III – Textes de loi s'appliquant à la prévention et au contrôle de la tuberculose
  • Annexe IV – Objectifs et cibles de performance potentiels pour les programmes de prévention et de contrôle de la tuberculose
  • Annexe V – Documents et ressources connexes

Références

Sommaire

La tuberculose demeure un important problème de santé publique à l'échelle mondiale, qui requiert des efforts concertés de prévention et de contrôle sur le plan tant national qu'international. Bien que l'incidence de la tuber culose au Canada soit faible et que la maladie ne soit plus répandue dans la population générale, elle continue de poser un grave problème dans certaines sous-populations, comme les Premières nations et les Inuits, les résidents du Canada qui proviennent de régions du monde où l'incidence de la tuberculose est élevée et les personnes qui sont aux prises avec d'autres problèmes de santé comme l'infection à VIH ou le sida. Comme les conditions de vie des Canadiens varient énormément, les risques et les répercussions de la tuberculose ne sont pas répartis de façon égale sur le territoire canadien. Il est urgent de mieux comprendre et de mieux cibler les groupes à plus haut risque et d'adapter les efforts de prévention et de contrôle à leurs besoins particuliers. En outre, la résistance à certains des médicaments utilisés pour traiter la tuberculose est de plus en plus répandue dans certains pays. En cette ère de mondialisation et d'interrelations, la pharmacorésistance de certaines souches est un enjeu dont se préoccupent tous les pays.

Pour pouvoir s'attaquer à ces questions en tenant compte du contexte canadien, il faut disposer d'une approche moderne et factuelle qui reconnaît et atténue l'effet des facteurs tant internationaux que nationaux. Le contrôle de la tuberculose est une responsabilité que partagent les particuliers, les collectivités, les gouvernements et la société civile. Comme la tuberculose est toujours présente au Canada et comme il faudra poursuivre nos efforts de prévention et de contrôle, le présent document fournit un cadre et une orientation pour contrôler le mieux possible la tuberculose, en adoptant des pratiques exemplaires qui visent à réduire cette maladie à l'échelle nationale et internationale.

Nous espérons qu'une approche pancanadienne de prévention et de contrôle de la tuberculose favorisera une action multisectorielle mieux coordonnée pour lutter contre la tuberculose, tout en tenant compte des responsabilités provinciales et territoriales au chapitre des services de santé.

Les objectifs d'ensemble fixés par le Canada viennent étayer les efforts de prévention et de contrôle déployés sur les plans fédéral, provincial/territorial et local. Les objectifs, les approches et les pratiques exemplaires décrits dans le présent document concordent avec les cibles et les éléments de programme adoptés à l'échelle internationale.

Voici les principales activités qui seront entreprises dans le but général de réduire le taux national d'incidence déclarée de la tuberculose au Canada à 3,6 pour 100 000 habitants ou moins d'ici 2015 :

  • Diagnostic et traitement rapides des cas actifs, une attention particulière étant portée aux cas de co-infection par le VIH et de pharmacorésistance;
  • Recherche des contacts et prise en charge de ceux qui sont atteints d'une maladie active ou d'une infection tuberculeuse latente (ITL);
  • Dépistage et traitement de l'infection tuberculeuse latente dans les populations à risque élevé;
  • Prévention primaire visant à enrayer le cycle de transmission, notamment par des partenariats et des interventions efficaces qui s'attaquent aux déterminants sociaux et autres déterminants de la santé.

Ces activités doivent s'appuyer sur des textes de loi et des politiques adéquates, sur des services de laboratoire solides, sur une surveillance de la santé publique, sur un contrôle et une évaluation, sur des recherches sur la tuberculose et sur les services de professionnels de la santé dûment formés.

Bon nombre des pratiques exemplaires décrites dans le présent document ont déjà cours dans la plupart des provinces et territoires. D'autres pratiques exemplaires ne sont toutefois pas universellement appliquées; il est donc toujours nécessaire de stimuler les efforts en vue d'améliorer les services dans le domaine de la tuberculose. Pour que la prévention et le contrôle de la tuberculose soit efficace, tous les éléments clés doivent être coordonnés à l'intérieur d'un programme organisé de prévention et de contrôle de la tuberculose.