Rapport au CDMTI : Données de surveillance exigées concernant la résistance aux antimicrobiens des organismes prioritaires

Les lecteurs qui désirent consulter le rapport complet peuvent le télécharger ou le visualiser :
Rapport au CDMTI : Données de surveillance exigées concernant la résistance aux antimicrobiens des organismes prioritaires
(version PDF, 585 Ko, 61 pages)

Groupe de travail chargé de la surveillance de la résistance aux antimicrobiens du Comité directeur sur les maladies transmissibles et infectieuses

Rapport final au Conseil du Réseau de santé publique
Avril 2016

Table des matières

Rapport au CDMTI : Données de surveillance exigées concernant la résistance aux antimicrobiens des organismes prioritaires

Groupe de travail chargé de la surveillance de la résistance aux antimicrobiens du CDMTI

  • Kanchana Amaratunga, Agence de la santé publique du Canada
  • Chris Archibald (président), Agence de la santé publique du Canada
  • Jacqueline Arthur (secrétaire), Agence de la santé publique du Canada
  • John Conly, Foothills Medical Centre
  • Christine Cryan (secrétaire), Agence de la santé publique du Canada
  • Rita Finley, Agence de la santé publique du Canada
  • Charles Frenette, Université McGill
  • Greg German, Santé Î.-P.-É.
  • Rebecca Irwin, Agence de la santé publique du Canada
  • Jennie Johnstone, Santé publique Ontario
  • Paul N. Levett, Laboratoire de contrôle des maladies de la Saskatchewan
  • Warren McIsaac, Université de Toronto (jusqu'en mars 2015)
  • Jessica Minion, Regina General Hospital
  • Michael Mulvey, Agence de la santé publique du Canada
  • Lindsay E. Nicolle, Université du Manitoba
  • David Patrick, Centre de contrôle des maladies de la Colombie-Britannique
  • Virginia Roth, L'Hôpital d'Ottawa (jusqu'en avril 2015)
  • Nadine Sicard, Direction de la protection de la santé publique, Ministère de la Santé et des Services sociaux
  • Kimberley Simmonds, ministère de la Santé de l'Alberta
  • Jill Tarasuk (secrétaire), Agence de la santé publique du Canada

1. Introduction

1.1 Objectif du rapport

L'objectif du présent rapport est de réaliser le mandat du Comité directeur sur les maladies transmissibles et infectieuses (CDMTI) du Réseau pancanadien de santé publique en déterminant les mesures de données de surveillance prioritaires requises concernant la résistance aux antimicrobiens pour chacun des organismes prioritaires qui ont été répertoriés par le premier Groupe de travail chargé de la surveillance de la résistance aux antimicrobiens du CDMTI en décembre 2014. Cette démarche contribuera au soutien de la mise en place d'un robuste système de surveillance pancanadien de la résistance aux antimicrobiens. Le présent rapport fournit des recommandations générales sur les priorités en matière de surveillance de la résistance aux antimicrobiens à l'échelle nationale, ce qui peut englober l'ensemble des provinces et territoires ainsi que le gouvernement fédéral. Les recommandations de ce rapport concernant les mesures de données prioritaires reflètent les besoins nationaux en matière de surveillance de la résistance aux antimicrobiens et ne remplacent pas les initiatives de surveillance continues ou futures menées à l'échelle provinciale ou territoriale. En outre, bien que les recommandations mentionnées puissent avoir une incidence sur plusieurs programmes de surveillance nationaux, le présent rapport a pour but de fournir une orientation de haut niveau et non pas d'apporter des changements normatifs aux programmes. Le présent rapport est fondé sur les opinions d'experts, et il convient également de noter que les besoins en matière de surveillance sont dynamiques et peuvent changer à mesure que les priorités changent et que de nouveaux agents pathogènes émergent. Par conséquent, il convient de souligner que les recommandations qui suivent sont fondées sur les besoins actuels en matière de surveillance et doivent faire l'objet d'un examen régulier.

Ce rapport est axé sur les bactéries pathogènes en rapport avec les maladies cliniques chez les humains. La surveillance intégrée de la résistance aux antimicrobiens dans la chaîne alimentaire dépend de la collecte de données sur les bactéries indicatrices qui peuvent aussi être responsables de transmettre la résistance aux antimicrobiens aux agents pathogènes humains. Bien que ces bactéries demeurent une priorité importante sur le plan de la surveillance de la résistance aux antimicrobiens, tel qu'il est recommandé par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), le présent rapport ne traite pas de ce sujet (Integrated Surveillance of Antimicrobial Resistance, Guidance from a WHO Advisory Group [AGISAR] 2013, OMS).

1.2 Contexte

Les antimicrobiens sont essentiels pour prévenir, limiter et traiter les maladies infectieuses tant chez l'humain que chez l'animal. La résistance aux antimicrobiens et l'utilisation de ces médicaments demeurent des enjeux plurisectoriels complexes qui ont des répercussions pangouvernementales dans de nombreux secteurs : soins de santé chez l'homme, santé publique, salubrité et production alimentaires, soins de santé des animaux et protection de l'environnement.

La résistance aux antimicrobiens est un problème de santé important, et des systèmes de surveillance appropriés sont nécessaires pour fournir les renseignements nécessaires afin de mettre au point des programmes et des politiques efficaces de prévention et de contrôle de la résistance aux antimicrobiens. Il est reconnu que les programmes de surveillance peuvent comporter des lacunes et des chevauchements et peuvent nécessiter des changements afin d'améliorer les mesures de données requises pour prendre des décisions relatives aux programmes et aux politiques mieux fondées sur des données probantes.

1.3 Mandat du Groupe de travail chargé de la surveillance de la résistance aux antimicrobiens du CDMTI

Le CDMTI du Réseau pancanadien de santé publique a établi que la résistance aux antimicrobiens constitue une priorité. En février 2014, le CDMTI a mis sur pied un groupe de travail composé d'experts afin de formuler des recommandations pour lutter contre les infections nosocomiales courantes et pour répondre aux questions opérationnelles liées à la surveillance de la résistance aux antimicrobiens. Plus précisément, le groupe de travail devait déterminer les principaux éléments d'une approche pancanadienne en matière de surveillance de la résistance aux antimicrobiens et de l'utilisation de ces médicaments (en mettant d'abord l'accent sur les aspects de la santé humaine de la surveillance) et établir la liste des organismes prioritaires aux fins de surveillance de la résistance aux antimicrobiens. Le groupe de travail a présenté ses conclusions au CDMTI en décembre 2014 dans son rapport intitulé CIDSC AMR Surveillance Task Group: Report of the Key Elements of a Pan-Canadian AMR-AMU Surveillance System (Groupe de travail chargé de la surveillance de la résistance aux antimicrobiens du CDMTI : Rapport sur les principaux éléments d'un système de surveillance pancanadien de la résistance aux antimicrobiens et de l'utilisation de ces médicaments).

Après la présentation de ce rapport, le CDMTI a accepté de réviser la composition et le mandat du Groupe de travail chargé de la surveillance de la résistance aux antimicrobiens afin de formuler des conseils et des recommandations sur les mesures de données prioritaires requises pour soutenir la mise en place d'un robuste système de surveillance de la résistance aux antimicrobiens pour chacun des principaux organismes prioritaires (en mettant l'accent sur la santé humaine) ayant été répertorié par le groupe de travail (tableau 1).

Tableau 1 : Organismes prioritaires pris en considération pour la surveillance de la résistance aux antimicrobiensTableau 1 - Note *
1er groupe 2e groupe 3e groupe

Tableau 1 Notes

Tableau 1 - Note *

Tels qu'ils ont été définis et acceptés par le Groupe de travail chargé de la surveillance de la résistance aux antimicrobiens du CDMTI en décembre 2014.

Retour à la référence Tableau 1 - Note *

Tableau 1 - Note †

Organismes producteurs de bêta-lactamase à spectre étendu (BLSE) : Enterobacteriaceae spp. (Klebsiella, E. coli), Pseudomonas; autres organismes à prendre en considération : Providencia stuartii, Citrobacter, Serratia, Proteus, Enterobacter.

Retour à la référence Tableau 1 - Note

Tableau 1 - Note ‡

Organismes résistants aux carbapénèmes (ORC) : Enterobacteriaceae spp. (Klebsiella, E. coli), Pseudomonas, Acinetobacter.

Retour à la référence Tableau 1 - Note

Clostridium difficile Aspergillus spp. Aeromonas spp.
Tableau 1 - Note Organismes producteurs de BLSE Bacteroides spp. Chlamydia pneumoniae
Tableau 1 - Note Organismes résistants aux carbapénèmes (Acinetobacter et Enterobacteriaceae spp.) Candida albicans Cryptococcus neoformans
Enterococcus spp. Chlamydia trachomatis Haemophilus influenza
Neisseria gonorrhoeae Helicobacter pylori Mycobactéries non tuberculeuses (pulmonaires)
Streptococcus pyogenes et pneumoniae Pseudomonas aeruginosa S.O.
Salmonella spp. Streptocoque du groupe B S.O.
Staphylococcus aureus Shigella spp. S.O.
Mycobacterium tuberculosis S.O. S.O.
Campylobacter spp. S.O. S.O.

2. Méthodes et approche pour examiner les données exigées pour les organismes prioritaires

2.1 Discussions du groupe de travail

Le Groupe de travail chargé de la surveillance de la résistance aux antimicrobiens du CDMTI a passé en revue les données requises pour chacun des organismes prioritaires du premier groupe qu'il a répertoriés (tableau 1). Un modèle (annexe B) a été élaboré afin d'orienter les discussions lorsque les aspects suivants ont été examinés pour chacun des organismes prioritaires :

  • Foyer d'infection
  • Source de données
  • Variable d'intérêt (telle qu'elle a été évaluée par une mesure de données prioritaire)
  • Priorité/pertinence
  • Faisabilité
  • Justification de la mesure (au besoin)
  • AntibiotiquesNote de bas de page 1 à considérer aux fins des tests (au besoin)
  • Autres considérations (au besoin)
  • Résumé/recommandations

2.2 Résumé des discussions

Par la suite, un résumé des discussions a été préparé aux fins du présent rapport pour chaque organisme, incluant une description du ou des systèmes de surveillance actuels et les limites de chacun des systèmes. Ce résumé comprend un classement subjectif des priorités établi d'après les opinions des membres agissant comme experts. Ce classement est suivi d'un résumé des mesures de données prioritaires et des recommandations qui comprend un tableau sommaire présentant les éléments suivants (voir le tableau 2 pour plus de détails) :

  • le contexte (milieu de soins de santé ou milieu communautaire) et les mesures de données exigées (taux d'infection, taux de colonisation, sensibilité de l'isolat responsable d'infection et sensibilité de l'isolat responsable de colonisation);
  • assigner une note de priorité de la mesure de données (élevée, moyenne, faible);
  • une évaluation déterminant si le système de surveillance actuel répond aux besoins cernés (répond aux besoins, répond partiellement aux besoins, ne répond pas aux besoins ou une brève description si la mesure de données est considérée comme étant une faible priorité);
  • la faisabilité de la mise en œuvre de la nouvelle intervention proposée pour corriger la lacune décelée;
  • l'intervention requise, le cas échéant, afin de corriger la lacune décelée.
Tableau 2. Éléments du tableau sommaire pour chaque organisme et définitions
  Légende Description
Milieu Milieu de soins de santé Comprend les hôpitaux de soins de courte durée et les hôpitaux de réadaptation de courte durée
Milieu communautaire Comprend les établissements où des soins de santé primaires sont fournis à l'extérieur des hôpitaux de soins de courte durée (c.-à-d. centres de santé communautaires, cabinets de médecin, cliniques de soins de santé primaires, établissements de soins de longue durée, etc.)
Mesures de données Taux d'infection (incidence et/ou prévalence) Par exemple :
  • Pour 1 000 admissions ou pour 10 000 jours-patients, par année (milieu de soins de santé)
  • Pour 1 000 habitants par année (milieu communautaire)
Taux de colonisation
(incidence et/ou prévalence)
Par exemple :
  • Pour 1 000 admissions ou pour 10 000 jours-patients, par année (milieu de soins de santé)
  • Pour 1 000 habitants par année (milieu communautaire)
Sensibilité de l'isolat responsable d'infection Données sur les isolats sensibles, intermédiaires ou résistants (SIR) (c.-à-d. % des isolats résistants). La résistance sera déterminée selon les données SIR plutôt que selon les données de la concentration minimale inhibitrice (CMI), puisqu'il est probablement plus facile d'obtenir les données SIR que les données de CMI.
Sensibilité de l'isolat responsable de colonisation Données sur les isolats sensibles, intermédiaires ou résistants (SIR) (c.-à-d. % des isolats résistants). La résistance sera déterminée selon les données SIR plutôt que selon les données de la concentration minimale inhibitrice (CMI), puisqu'il est probablement plus facile d'obtenir les données SIR que les données de CMI.
Priorité des mesures de données
Évaluation de l'importance des mesures de données aux fins de surveillance de la résistance aux antimicrobiens à l'échelle nationale, selon le groupe de travail
Élevée Mesures de données de haute importance
Moyenne Mesures de données d'importance moyenne
Faible Mesures de données de faible importance
État du système de surveillance actuel
Évaluation permettant de déterminer l'état du système de surveillance correspondant, déjà en place, et de savoir si le système recueille ou publie actuellement des données sur les mesures de données prioritaires établies.
Répond aux besoins Le système de surveillance actuel recueille et publie des données sur les mesures de données prioritaires mentionnées.
Répond partiellement aux besoins Le système de surveillance actuel recueille et publie des données partielles sur les mesures de données prioritaires mentionnées.
Ne répond pas aux besoins Le système de surveillance actuel ne recueille ou ne publie aucune donnée sur les mesures de données prioritaires mentionnées.
Faisabilité
Évaluation subjective de la faisabilité de la mise en œuvre de la nouvelle intervention proposée pour corriger la lacune décelée. La faisabilité est déterminée en fonction du degré d'efforts en personnes-temps et des ressources financières nécessaires pour mettre en œuvre la nouvelle intervention.
Nulle La mise en œuvre de l'intervention requise mentionnée n'est pas faisable.
Faible La faisabilité de la mise en œuvre de l'intervention requise mentionnée est faible.
Moyenne La faisabilité de la mise en œuvre de l'intervention requise mentionnée est moyenne.
Très bonne La faisabilité de la mise en œuvre de l'intervention requise mentionnée ou du maintien de cette intervention si le système de surveillance actuel répond aux besoins est très bonne.
Non évaluée La faisabilité n'a pas été évaluée parce que la mesure de données est considérée comme étant une faible priorité.

3. Résumé et recommandations

La section qui suit résume les opinions des membres du groupe de travail du CDMTI agissant à titre d'experts, y compris les recommandations concernant les mesures de données prioritaires pour chacun des organismes prioritaires répertoriés (en ordre d'examen par le groupe de travail du CDMTI).

3.1 Clostridium difficile (maladie diarrhéique)

Système(s) de surveillance actuel(s) :

L'infection à Clostridium difficile (ICD) est une maladie à déclaration obligatoire à l'échelle nationale depuis 2009. Bien que l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) travaille en étroite collaboration avec ses partenaires provinciaux et territoriaux pour surveiller l'ICD à travers le Canada, les archives de données actuelles sont incomplètes dans certaines provinces et certains territoires. En outre, l'ASPC recueille des données sur l'ICD associée aux soins de santé grâce à la surveillance exercée par le Programme canadien de surveillance des infections nosocomiales (PCSIN) depuis 2005. Depuis 2015, le PCSIN collecte des données sur l'ICD d'origine communautaire (patients au service des urgences, patients externes et patients hospitalisés) et l'ICD récurrente dans le cadre d'une étude pilote. Ces données peuvent partiellement représenter  les données au  niveau communautaires.

Limites :

Le PCSIN recueille des données dans des hôpitaux de soins de courte durée et ne rend pas bien compte du fardeau global de l'ICDau sein de la collectivité. En outre, le PCSIN représente principalement les grands centres de soins de courte durée en régions urbaines et les centres de soins tertiaires. Par conséquent, les données peuvent ne pas être représentatives des milieux de soins de santé plus petits en régions rurales et éloignées du Canada. Comme les données relatives à l'ICD fournies au Système canadien de surveillance des maladies à déclaration obligatoire (SCSMDO) ne sont pas toujours complètes, il est impossible de dresser un tableau complet du fardeau de l'ICD au Canada à l'heure actuelle.

Résumé des mesures de données prioritaires et des recommandations : Clostridium difficile (maladie diarrhéique)

Résumé des mesures de données prioritaires :
  1. La surveillance des taux d'ICD dans les milieux de soins de santé est une priorité élevée. Ces données sont actuellement recueillies par le PCSIN.
  2. La surveillance des taux d'ICD en milieu communautaire est une priorité élevée. Il n'y a actuellement aucun système de surveillance national en place pour surveiller ces taux.
Recommandations :
A. Milieux de soins de santé :

Le PCSIN recueille actuellement des données sur l'ICD associée aux soins de santé dans les hôpitaux de soins de courte durée, et le groupe de travail a recommandé le maintien de cette activité. Les cas d'ICD d'origine communautaire peuvent être pris en compte dans les cas observés en milieu hospitalier selon le moment de l'infection. Il serait possible de recueillir des données sur l'ICD d'origine communautaire au moyen de la surveillance exercée par le PCSIN qui mène actuellement une étude pilote pour étudier cette possibilité, tel qu'il a été mentionné précédemment.

Le groupe de travail a déterminé que la collecte de données sur la colonisation par Clostridium difficile dans le cadre d'un programme de surveillance national constitue une faible priorité.

Le groupe de travail a aussi établi que la surveillance de la sensibilité des isolats de Clostridium difficile responsables d'infection dans le cadre d'un système de surveillance national est une priorité moyenne. À l'heure actuelle, le Laboratoire national de microbiologie (LNM) effectue des tests de sensibilité sur tous les isolats de souches toxigènes de Clostridium difficile soumis par les hôpitaux participant au PCSIN. Bien que l'on ait signalé une diminution des taux de réponse au métronidazole, cette diminution n'a pas été directement liée à une résistance de Clostridium difficile. Il peut être important de surveiller ler profils de sensibilité, cependant, cette activité ne sera pas l'objectif principal de la surveillance de routine nationale.

B. Milieu communautaire :

Afin de bien rendre compte du fardeau global de l'ICD en milieu communautaire, le groupe de travail a déterminé qu'il pourrait être plus facile de recueillir ces données dans le cadre d'études de prévalence ponctuelle.

Comme ce fut le cas pour les milieux de soins de santé, le groupe de travail a déterminé que la collecte de données sur la colonisation par Clostridium difficile en milieu communautaire constitue une faible priorité et que la collecte de données sur la sensibilité des isolats responsables d'infection représente une priorité moyenne.

Tableau sommaire : Clostridium difficile (maladie diarrhéique)
Milieu et mesures de données requises Priorité des mesures de données Système de surveillance actuel FaisabilitéTableau 3 - Note *

Tableau 3 Notes

Tableau 3 - Note *

Intervention requise pour corriger la lacune :
En milieu de soins de santé, aucune nouvelle intervention n'est requise. En milieu communautaire, des études de prévalence ponctuelle devrajent être menées pour bien rendre compte du fardeau de l'ICD. La collecte en milieu communautaire de données sur la sensibilité des isolats est vraisemblablement infaisable, compte tenu de la difficulté à réaliser des tests de sensibilité routinierssur cet organisme et de la disponibilité limitée de ces tests dans les laboratoires privés au sein de la collectivité.

Retour à la référence Tableau 3 - Note *

Tableau 3 - Note †

Cette lacune peut être partiellement corrigée par l'étude pilote du PCSIN mentionnée à la section 3.1.

Retour à la référence Tableau 3 - Note

Milieu de soins de santé
Taux d'infection Élevée Répond aux besoins Élevée
Sensibilité de l'isolat responsable d'infection Moyenne Répond aux besoins Élevée
Taux de colonisation
et sensibilité de l'isolat responsable de colonisation
Faible Le système de surveillance actuel ne recueille ou ne publie aucune donnée. La faisabilité n'a pas été évaluée.
Milieu communautaire
Taux d'infection Élevée Ne répond pas aux besoinsTableau 3 - Note Moyenne
Sensibilité de l'isolat responsable d'infection Moyenne Ne répond pas aux besoins Faible
Taux de colonisation
et sensibilité de l'isolat responsable de colonisation
Faible Le système de surveillance actuel ne recueille ou ne publie aucune donnée. La faisabilité n'a pas été évaluée.

3.2 Enterobacteriaceae spp. – E. coli et Klebsiella (bactériémies)

Système(s) de surveillance actuel(s) :

L'ASPC ne surveille pas actuellement la résistance d'E. coli générique ou pathogène ou de Klebsiella chez les humains. Le Programme intégré canadien de surveillance de la résistance aux antimicrobiens (PICRA) surveille les isolats d'E. coli provenant d'aliments vendus au détail et d'animaux. Le PCSIN recueille des données sur les cas d'infection (y compris les bactériémies) et de colonisation par des bacilles gram négatif résistants aux carbapénèmes chez des patients hospitalisés. Ces bacilles peuvent inclure E. coli ou Klebsiella résistants aux carbapénèmes sous la forme d'organismes producteurs de carbapénémases (OPC) ou d'entérobactéries résistantes aux carbapénèmes (ERC). En outre, la surveillance des bactériémies associées aux cathéters veineux centraux (BACVC) exercée par le PCSIN peut permettre de recueillir des données sur certains cas de bactériémie à E. coli ou à Klebsiella chez des patients hospitalisés dans une unité de soins intensifs chez qui un cathéter veineux central a été mis en place.

Limites :

À l'heure actuelle, aucun système de surveillance national ne surveille les cas de bactériémie à E. coli ou à Klebsiella. Les données du système de surveillance actuel (c.-à-d. le PCSIN) se limitent à l'un ou l'autre des ORC (pour ce qui est des cas d'infection, y compris les bactériémies, et colonisation), et les données dont on dispose sur les BACVC sont limitées aux patients admis en unité de soins intensifs. Le PCSIN ne recueille aucune donnée sur les cas de bactériémie primaire ou secondaire. En outre, le PICRA surveille la résistance des isolats d'E. coli provenant d'aliments vendus au détail et d'animaux, mais n'exerce aucune surveillance chez les humains.

Résumé des mesures de données prioritaires et des recommandations : Enterobacteriaceae spp. E. coli et Klebsiella (bactériémies)

Résumé des mesures de données prioritaires :
  1. La surveillance des taux de bactériémie à E. coli et à Klebsiella dans les milieux de soins de santé est une priorité élevée. De plus, la surveillance des taux de bactériémie à E. coli et à Klebsiella résistants aux carbapénèmes en milieu de soins de santé revêt une importance particulière. Ces données sont en partie recueillies par le PCSIN.
  2. La surveillance des profils de sensibilité de ces organismes causant des infections dans les milieux de soins de santé représente une priorité élevée.
Recommandations :

Le PCSIN recueille actuellement des données sur la résistance de ces deux organismes aux carbapénèmes (dans les cas d'infection et de colonisation). Le groupe de travail s'est toutefois intéressé à la surveillance des taux d'infection (en particulier des taux de bactériémie) à E. coli et à Klebsiella en fonction d'un large spectre de résistance. Après avoir étudié les antibiotiques d'intérêt pour ces deux organismes selon l'Organisation mondiale de la Santé et les antibiotiques les plus couramment utilisés pour traiter ces infections, le groupe de travail a analysé sept classes d'antibiotiques d'intérêt en ce qui concerne les profils de sensibilité : les uréidopénicillines, les céphalosporines de 3e génération, les fluoroquinolones, les carbapénèmes, les aminoglucosides, le sulfaméthoxazole-triméthoprime et les polymyxines (c.-à-d. la colistine). Des préoccupations ont été soulevées quant à la question de savoir si tous les laboratoires effectuent des tests pourtous les antibiotiques d'intérêt et si les résultats sont uniformes entre les laboratoires. Le groupe de travail a décidé que les données brutes de laboratoire devraient être obtenues dans la mesure du possible (par rapport aux données de laboratoire rapportées), ce qui permettrait de classer par sous-catégories les profils de résistance de ces organismes. Une fois que les profils de résistance seront connus, il sera possible de classer ces organismes en tant qu'organismes  multirésistants ou organismes ultrarésistants (qui sont actuellement définis par le Réseau des laboratoires de santé publique du Canada [RLSPC]) et, au besoin, en tant qu'organismes producteurs de BLSE ou ORC. Le groupe de travail a toutefois déterminé que l'intérêt accordé aux organismes producteurs de BLSE constitue une faible priorité compte tenu de leur forte prévalence.

Comme la plupart des cas de bactériémie d'origine communautaire sont transférés vers un hôpital, les données sur les infections acquises dans la collectivité peuvent être incluses dans les données se rapportant au milieu hospitalier. Les membres du groupe de travail ont indiqué qu'il serait souhaitable de différencier les données sur les bactériémies d'origine communautaire des données sur les bactériémies associées aux soins de santé, mais que cela nécessiterait un grand nombre d'employés et que, par conséquent, la faisabilité de cette tâche est moyenne.

Tableau sommaire : Enterobacteriaceae spp. E. coli et Klebsiella (bactériémies)
Milieu et mesures de données requises Priorité des mesures de données Système de surveillance actuel FaisabilitéTableau 4 - Note *
Milieu de soins de santéTableau 4 - Note

Tableau 4 Notes

Tableau 4 - Note *

Intervention requise pour corriger la lacune :
La surveillance des taux de bactériémie à E. coli et à Klebsiella résistants aux carbapénèmes en milieu de soins de santé revêt une importance particulière. Plusieurs classes d'antibiotiques d'intérêt ont fait l'objet de discussions tel qu'il en a été fait mention précédemment.

Retour à la référence Tableau 4 - Note *

Tableau 4 - Note †

La surveillance nationale des cas de bactériémie à E. coli et à Klebsiella est démontrée par les données recueillies en milieu de soins de santé, et les données sur les cas de bactériémie attribuables à ces organismes en milieu communautaire sont probablement intégrées aux données obtenues en milieu de soins de santé, car la plupart des patients atteints de ce type d'infection sont admis à l'hôpital.

Retour à la référence Tableau 4 - Note

Tableau 4 - Note ‡

La faisabilité de cette tâche est considérée comme étant moyenne pourvu que l'ensemble des provinces et territoires dispose de l'infrastructure adéquate pour l'accomplir.

Retour à la référence Tableau 4 - Note

Taux d'infection Élevée Répond partiellement aux besoins MoyenneTableau 4 - Note
Sensibilité de l'isolat responsable d'infection Élevée Répond partiellement aux besoins Moyenne
Tableau sommaire : Enterobacteriaceae spp. E. coli et Klebsiella (foyers de colonisation)
Milieu et mesures de données requises Priorité des mesures de données Système de surveillance actuel FaisabilitéTableau 5 - Note *
Milieu de soins de santé

Tableau 5 Notes

Tableau 5 - Note *

Intervention requise pour corriger la lacune :
Recueillir des données sur les isolats responsables de colonisation au moyen d'antibiogrammes réalisés dans les hôpitaux pour les antibiotiques mentionnés à la section 3.2.

Retour à la référence Tableau 5 - Note *

Taux de colonisation Faible Le système de surveillance actuel recueille ou publie des données partielles. La faisabilité n'a pas été évaluée.
Sensibilité de l'isolat responsable de colonisation Moyenne Répond partiellement aux besoins Moyenne

3.3 Enterobacteriaceae spp. – E. coli et Klebsiella (infections génito-urinaires)

Système(s) de surveillance actuel(s) :

Tel qu'il en a été fait mention précédemment, l'ASPC ne surveille pas actuellement la résistance d'E. coli générique ou pathogène ou de Klebsiella chez les humains. Le Programme intégré canadien de surveillance de la résistance aux antimicrobiens (PICRA) surveille les isolats d'E. coli provenant d'aliments vendus au détail et d'animaux. Le PCSIN recueille des données sur les cas d'infection (y compris les infections génito-urinaires) et de colonisation par des bacilles gram négatif résistants aux carbapénèmes chez des patients hospitalisés. Ces bacilles peuvent inclure E. coli ou Klebsiella résistants aux carbapénèmes sous la forme d'OPC ou d'ERC. En outre, la surveillance des BACVC exercée par le PCSIN peut permettre de recueillir des données sur certains cas de bactériémie à E. coli ou à Klebsiella chez des patients hospitalisés dans une unité de soins intensifs, bien que ces données puissent ne pas tenir compte des infections génito-urinaires.

Limites :

À l'heure actuelle, aucun système de surveillance national ne cible les infections génito-urinaires à E. coli ou à Klebsiella. Les données du système de surveillance actuel (c.-à-d. le PCSIN) se limitent à l'un ou l'autre des ORC (pour ce qui est des cas d'infection et de colonisation), et les données dont on dispose sur les BACVC sont limitées aux patients admis en unité de soins intensifs. En outre, le PICRA surveille la résistance des isolats d'E. coli provenant d'aliments vendus au détail et d'animaux, mais n'exerce aucune surveillance chez les humains.

Résumé des mesures de données prioritaires et des recommandations : Enterobacteriaceae spp. E. coli et Klebsiella (infections génito-urinaires)

Résumé des mesures de données prioritaires :
  1. La surveillance des profils de sensibilité d'E. coli et de Klebsiella responsables d'infections génito-urinaires en milieu communautaire est une priorité élevée.
  2. La surveillance des taux d'infection génito-urinaire à E. coli et à Klebsiella résistants aux carbapénèmes en milieu communautaire est une priorité moyenne.
Recommandations :

Afin de recueillir des données sur les profils de sensibilité de ces deux organismes en milieu communautaire, le groupe de travail a discuté de l'utilisation de données d'antibiogrammes réalisés dans la collectivité sur une base annuelle (c.-à-d. dans le cadre du projet pilote sur les antibiogrammes de la Colombie-Britannique). En outre, le groupe de travail a recommandé la tenue d'une étude de prévalence ponctuelle (c.-à-d. tous les 5 ans) au sein de la collectivité, à condition que des fonds soient disponibles, lesquels permettraient de vérifier les conclusions relatives aux données d'antibiogrammes.

Le groupe de travail a déterminé que, de ces deux organismes, E. coli pourrait se voir assigner une priorité plus élevée que Klebsiella lorsqu'il est question de surveillance des infections génito-urinaires, principalement parce qu'il s'agit d'un agent pathogène urinaire plus courant. De plus, le groupe de travail a suggéré de réaliser des analyses stratifiées selon l'âge et le sexe et, dans la mesure du possible, de déterminer si les isolats proviennent d'un établissement de soins de longue durée (bien que cela puisse être difficile à établir). Le groupe de travail a aussi recommandé d'obtenir, dans la mesure du possible, les données brutes de laboratoire (c.-à-d. de tous les tests de sensibilité disponibles effectués en laboratoire) plutôt que les données de laboratoire qui sont rapportées aux fournisseurs de soins de santé, puisque cette approche fournirait un plus vaste profil des tests de sensibilité réalisés. Qui plus est, il est probablement plus facile d'obtenir des données SIR que des données de CMI.

Après avoir étudié les antibiotiques d'intérêt pour ces deux organismes selon l'Organisation mondiale de la Santé et les antibiotiques les plus couramment utilisés pour traiter les infections génito-urinaires, le groupe de travail a analysé plusieurs classes d'antibiotiques d'intérêt (dont six sont les mêmes que celles se rapportant aux bactériémies) : les aminopénicillines et uréidopénicillines, les céphalosporines de 3e génération, les fluoroquinolones, les carbapénèmes, les aminoglucosides, le sulfaméthoxazole-triméthoprime et la nitrofurantoïne. Des préoccupations ont été soulevées quant à la question de savoir si tous les laboratoires effectuent des tests pour tous les antibiotiques d'intérêt et si les résultats sont uniformes entre les laboratoires. Une fois que les profils de résistance seront connus, il sera possible de classer ces organismes en tant qu'organismes multirésistants  ou organismes ultrarésistants (qui sont actuellement définis par le RLSPC) et, au besoin, en tant qu'organismes producteurs de BLSE ou ORC. Le groupe de travail a toutefois déterminé que l'intérêt accordé aux organismes producteurs de BLSE constitue une faible priorité compte tenu de leur forte prévalence.

Quelques réserves à prendre en considération :

  1. Il est possible que les données relatives aux isolats provenant de cultures d'urine prélevées en milieu communautaire ne soient pas représentatives de toutes les infections génito-urinaires, puisque les échantillons d'urine ne sont pas systématiquement envoyés au laboratoire, certains cas d'infection étant diagnostiqués cliniquement sans confirmation en laboratoire. Par conséquent, les données relatives aux échantillons prélevés (c.-à-d. l'échantillon envoyé peut provenir d'un patient atteint d'une infection récurrente ou d'un patient ne répondant pas au traitement, etc.) peuvent comporter un biais.
  2. De plus, tous les isolats provenant de cultures d'urine n'indiquent pas nécessairement une infection. Certains peuvent révéler la présence d'une bactériurie asymptomatique ou d'une colonisation. Par conséquent, il convient de faire preuve de prudence dans l'interprétation des données.

Le groupe de travail a fait remarquer que la collecte de données se rapportant uniquement aux infections génito-urinaires en milieu de soins de santé constitue une faible priorité, car la majorité des bactériémies (pour lesquelles le groupe de travail a recommandé la collecte de données de surveillance, tel qu'il est mentionné à la section 3.2) surviennent généralement à la suite d'une infection génito-urinaire. Par conséquent, les données quant au profil de sensibilité de ces deux organismes seront obtenues dans le cadre de la surveillance des bactériémies en milieu de soins de santé.

Tableau sommaire : Enterobacteriaceae spp. E. coli et Klebsiella (infections génito-urinaires)
Milieu et mesures de données requises Priorité des mesures de données Système de surveillance actuel FaisabilitéTableau 6 - Note *
Milieu communautaire

Tableau 6 Notes

Tableau 6 - Note *

Intervention requise pour corriger la lacune :
Pour ce qui est des données sur la résistance aux antimicrobiens, envisager l'utilisation des données d'antibiogrammes réalisés dans la collectivité sur une base annuelle (c.-à-d. dans le cadre du projet pilote sur les antibiogrammes de la Colombie-Britannique). Pour ce qui est des données relatives aux taux d'infection, envisager la tenue d'une étude de prévalence ponctuelle périodique au sein de la collectivité, à condition que des fonds soient disponible.

Retour à la référence Tableau 6 - Note *

Taux d'infection Moyenne Ne répond pas aux besoins Faible
Sensibilité de l'isolat responsable d'infection Élevée Ne répond pas aux besoins Moyenne
Taux de colonisation et sensibilité de l'isolat responsable de colonisation Faible Le système de surveillance actuel ne recueille ou ne publie aucune donnée. La faisabilité n'a pas été évaluée.

3.4 Entérocoques (bactériémies)

Système(s) de surveillance actuel(s) :

L'ASPC surveille les taux d'incidence des entérocoques résistants à la vancomycine (ERV) dans les hôpitaux de soins de courte durée par l'intermédiaire du PCSIN depuis 1999. En plus de recueillir des données sur les taux d'infection (incluant les cas de bactériémie), le PCSIN collecte des données sur le dépistage des ERV et la colonisation par les ERV. Cependant, en raison des différences quant aux pratiques de dépistage entre les établissements, l'analyse des données est difficile.

Limites :

Le PCSIN ne recueille des données que sur la résistance de cet organisme à la vancomycine dans les hôpitaux de soins de courte durée et ne tient pas compte de l'ensemble du spectre de résistance des entérocoques.

Résumé des mesures de données prioritaires et des recommandations : Entérocoques (bactériémies)

Résumé des mesures de données prioritaires :
  1. La surveillance des taux de bactériémie à ERV en milieu de soins de santé au moyen d'un système de surveillance national constitue une priorité élevée. Le PCSIN collecte actuellement les données sur les taux d'infection à ERV.
  2. La surveillance des profils de sensibilité de cet organisme en milieu de soins de santé est une priorité élevée, particulièrement en ce qui concerne les ERV.
Recommandations :

Le groupe de travail a déterminé que les données sur les taux de bactériémie à ERV, dont il a recommandé la surveillance en milieu de soins de santé, sont déjà recueillies par le PCSIN dans le contexte de sa surveillance des ERV. Le groupe de travail a reconnu que les ERV constituaient le profil de résistance prioritaire à prendre en considération dans le cas des entérocoques. Bien que le PCSIN recueille actuellement des données sur les taux de tous les types d'infection à ERV, il a été recommandé que la collecte de données sur les bactériémies demeure une priorité, compte tenu de leur taux élevé de morbidité et de mortalité. Il a été proposé que le PCSIN continue de recueillir des données sur les bactériémies et poursuive la surveillance des autres types d'infection s'il dispose des données et des ressources nécessaires. Bien qu'il puisse être plus facile de recueillir des données au moyen d'échantillons sanguins, le groupe de travail a recommandé de définir clairement le terme « bactériémie », de façon à ne pas inclure les contaminants. Le PCSIN se fonde déjà sur des définitions claires et normalisées pour collecter des données sur les cas de bactériémie. En outre, en cas de ressources supplémentaires, il serait utile de : 1) combiner les taux de bactériémie à ERV aux données sur la mortalité en tant que mesure de résultat; et 2) tenir compte de l'ensemble des cas de bactériémie attribuables aux entérocoques, puis déterminer la proportion de cas de bactériémie à ERV, en plus de surveiller les autres profils de sensibilité de cet organisme.

Le groupe de travail a déterminé que la collecte de données sur la colonisation par les ERV dans le cadre d'un programme de surveillance national constitue une faible priorité en raison des différences quant aux pratiques de dépistage entre les établissements. Plusieurs hôpitaux ont mis un terme au dépistage de la colonisation par les ERV, et la question de savoir si tous les hôpitaux au Canada devraient y donner suite donne lieu à un débat. Par conséquent, les données sur la colonisation par les ERV sont limitées dans l'exercice de la surveillance routinière à l'échelle nationale.

Le groupe de travail a indiqué que, même si les taux de bactériémie aux entérocoques dans la collectivité ne sont peut-être pas une priorité, puisque la plupart des cas sont transférés en milieu hospitalier, il serait intéressant d'étudier les profils de sensibilité des isolats d'entérocoques prélevés au sein de la collectivité si l'on dispose des données d'antibiogrammes. Il convient de faire remarquer que les ERV en soi ne sont pas considérés comme un organisme d'origine communautaire.

Tableau sommaire : Entérocoques (bactériémies)
Milieu et mesures de données requises Priorité des mesures de données Système de surveillance actuel FaisabilitéTableau 7 - Note *
Milieu de soins de santé

Tableau 7 Notes

Tableau 7 - Note *

Intervention requise pour corriger la lacune :
Tenir compte de l'ensemble des cas de bactériémie attribuables aux entérocoques, puis déterminer la proportion de cas de bactériémie à ERV, en plus de surveiller les autres profils de sensibilité de cet organisme.

Retour à la référence Tableau 7 - Note *

Tableau 7 - Note †

Concerne les taux de bactériémie à ERV. Cependant, le système de surveillance actuel ne tient pas compte de l'ensemble des taux de bactériémie associés aux entérocoques.

Retour à la référence Tableau 7 - Note

Taux d'infection à ERV Élevée Répond aux besoinsTableau 7 - Note Élevée
Sensibilité de l'isolat responsable d'infection Élevée Répond partiellement aux besoins Élevée
Tableau sommaire : Entérocoques (foyers de colonisation)
Milieu et mesures de données requises Priorité des mesures de données Système de surveillance actuel FaisabilitéTableau 8 - Note *
Milieu de soins de santé

Tableau 8 Notes

Tableau 8 - Note *

Intervention requise pour corriger la lacune :
Aucune nouvelle intervention n'est requise.

Retour à la référence Tableau 8 - Note *

Tableau 8 - Note †

La faisabilité n'a pas été évaluée en raison de l'élimination progressive des données sur la colonisation (par les ERV) dans de nombreux milieux de soins de santé.

Retour à la référence Tableau 8 - Note

Taux de colonisation par les ERV Faible Le système de surveillance actuel recueille ou publie des données. La faisabilité n'a pas été évaluéeTableau 8 - Note .
Sensibilité de l'isolat responsable de la colonisation (tous les entérocoques, y compris les ERV) Faible Le système de surveillance actuel recueille ou publie des données partielles. La faisabilité n'a pas été évaluée.

3.5 Entérocoques (infections génito-urinaires)

Système(s) de surveillance actuel(s) :

Tel qu'il en a été fait mention précédemment, l'ASPC surveille les taux d'incidence des ERV dans des hôpitaux de soins de courte durée par l'intermédiaire du PCSIN depuis 1999. En plus de recueillir des données sur les taux d'infection (incluant les cas d'infection génito-urinaire), le PCSIN collecte des données sur le dépistage des ERV et la colonisation par les ERV. Cependant, en raison des différences quant aux pratiques de dépistage entre les établissements, l'analyse des données est difficile. Dans le passé, le PICRA surveillait la présence d'entérocoques dans la chaîne alimentaire en raison du rôle joué sur ce plan par les ERV en Europe. Cependant, aucun ERV n'a été détecté au Canada.

Limites :

Le PCSIN ne recueille des données que sur la résistance de cet organisme à la vancomycine dans les hôpitaux de soins de courte durée et ne tient pas compte de l'ensemble du spectre de résistance des entérocoques.

Résumé des mesures de données prioritaires et des recommandations : Entérocoques (infections génito-urinaires)

Résumé des mesures de données prioritaires :
  1. La surveillance des taux d'infection génito-urinaire aux entérocoques et de la sensibilité des entérocoques dans le cadre d'un système de surveillance national constitue une faible priorité.
Recommandations :

Le groupe de travail a formulé la recommandation précédente en se fondant sur plusieurs facteurs : 1) la faible prévalence (c.-à-d. moins de 5 % des infections génito-urinaires sont causées par les entérocoquesNote de bas de page 2); 2) la quantité de ressources nécessaires pour recueillir les données exigées l'emporte sur l'utilité des renseignements obtenus; et 3) la difficulté à faire la distinction entre les cas d'infection et les cas de colonisation par cet organisme particulier en présence d'infections génito-urinaires. Le groupe de travail a toutefois mentionné qu'il serait intéressant d'étudier les profils de sensibilité des isolats d'entérocoques prélevés au sein de la collectivité si l'on dispose des données d'antibiogrammes réalisés dans la collectivité (p. ex. dans le cadre du projet pilote sur les antibiogrammes de la Colombie-Britannique) (tout en faisant remarquer qu'il pourrait être impossible de différencier les cas d'infection des cas de colonisation).

Le groupe de travail a déterminé que la collecte de données sur la colonisation par les ERV dans le cadre d'un programme de surveillance national constitue une faible priorité en raison des différences quant aux pratiques de dépistage entre les établissements.

Tableau sommaire : Entérocoques (infections génito-urinaires)
Milieu et mesures de données requises Priorité des mesures de données Système de surveillance actuel FaisabilitéTableau 9 - Note *
Milieu de soins de santé et milieu communautaire

Tableau 9 Notes

Tableau 9 - Note *

Intervention requise pour corriger la lacune :
Aucune intervention n'est requise.

Retour à la référence Tableau 9 - Note *

Taux d'infection et sensibilité de l'isolat responsable d'infection Faible Le système de surveillance actuel recueille ou publie des données partielles. La faisabilité n'a pas été évaluée.
Taux de colonisation et sensibilité de l'isolat responsable de colonisation Faible Le système de surveillance actuel recueille ou publie des données partielles. La faisabilité n'a pas été évaluée.

3.6 Pseudomonas spp. et Acinetobacter spp. (bactériémies)

Système(s) de surveillance actuel(s) :

Il n'y a actuellement en place aucun système de surveillance national des taux d'infection à Pseudomonas spp. et à Acinetobacter spp. et de la sensibilité de ces organismes. Toutefois, à l'heure actuelle, le PCSIN recueille indirectement certaines données sur les bactériémies à Pseudomonas spp. et à Acinetobacter spp. en milieu de soins de santé dans le cadre de deux projets de surveillance : l'un axé sur la surveillance des bacilles gram négatif résistants aux carbapénèmes (qui recueille des données se rapportant uniquement à Acinetobacter spp.) et l'autre axé sur la surveillance des cas de BACVC (qui recueille des données se rapportant à Pseudomonas spp. et à Acinetobacter spp.).

Le projet de surveillance des bacilles gram négatif résistants aux carbapénèmes cible principalement les ORC, tels les OPC, les ERC et Acinetobacter résistant aux carbapénèmes, et, par conséquent, recueille des données sur le profil de résistance de Pseudomonas spp. ou de Acinetobacter spp. Ces données se rapportent à la fois aux cas d'infection (y compris les bactériémies) et de colonisation.

Le projet de surveillance des cas de BACVC cible principalement les BACVC chez les patients hospitalisés dans une unité de soins intensifs, ce qui ne tient pas compte des cas de bactériémie primaire ou secondaire. Les données recueillies se rapportent parfois aux deux organismes. Le PCSIN produit actuellement des rapports sur l'incidence globale des BACVC et classe également les données selon les organismes concernés, lesquels peuvent comprendre Pseudomonas spp. et Acinetobacter spp. Dans l'ensemble, ces deux organismes représentent une proportion relativement faible des cas de BACVC (c.-à-d. moins de 5 %). En 2015, le PCSIN a commencé à recueillir les données d'antibiogrammes concernant les organismes pour lesquels des données sur les BACVC sont collectées.

Limites :

En ce qui concerne Pseudomonas spp. et Acinetobacter spp., le projet de surveillance des bacilles gram négatif résistants aux carbapénèmes cible uniquement, par l'intermédiaire du PCSIN, la résistance d'Acinetobacter spp. aux carbapénèmes, et ne recueille donc aucune donnée sur la résistance de Pseudomonas spp. aux carbapénèmes. De plus, le PCSIN ne surveille pas l'ensemble du spectre de résistance d'Acinetobacter spp. aux autres antibiotiques. Le projet de surveillance des cas de BACVC ne porte que sur les BACVC chez les patients admis en unité de soins intensifs, ce qui ne tient pas compte de tous les cas de bactériémie. De plus, dans le passé, le projet de surveillance des BACVC ne recueillait pas de données sur la résistance aux antimicrobiens, mais il le fait depuis 2015.

Résumé des mesures de données prioritaires et des recommandations : Pseudomonas spp. et Acinetobacter spp. (bactériémies)

Résumé des mesures de données prioritaires :
  1. La surveillance de la sensibilité de Pseudomonas spp. et d'Acinetobacter spp. responsables des bactériémies dans les milieux de soins de santé constitue une priorité moyenne. À mesure que des cas de forte résistance seront observés dans d'autres pays, il faudra réévaluer le niveau de priorité pour ces deux organismes.
  2. La surveillance des taux d'infection associés à ces deux organismes représente une faible priorité dans le cadre d'un programme de surveillance national, puisque la plupart de ces infections sont observées dans des sous-populations particulières (c.-à-d. chez les patients sous hémodialyse et les patients recevant une greffe de moelle osseuse).
Recommandations :

Le groupe de travail a déterminé qu'il serait intéressant d'étudier les profils de sensibilité des isolats de Pseudomonas spp. et d'Acinetobacter spp. prélevés en milieu de soins de santé si l'on dispose déjà de données d'antibiogrammes (c.-à-d. de données sur les BACVC). La tenue d'études de prévalence ponctuelle peut s'avérer un moyen de surveiller les nouveaux profils de résistance si l'on dispose de ressources supplémentaires. Il se peut qu'il soit nécessaire de recueillir d'autres types d'échantillons que des échantillons sanguins (c.-à-d. des voies respiratoires, etc.) afin de disposer d'un plus grand nombre d'échantillons en vue d'obtenir des données d'antibiogrammes. De plus, une fois que les profils de résistance de ces deux organismes seront connus grâce aux données d'antibiogrammes, il sera possible de les classer en tant qu'organismes multirésistants ou organismes ultrarésistants (qui sont actuellement définis par le RLSPC) et, au besoin, en tant qu'organismes producteurs de BLSE ou ORC. Le groupe de travail a toutefois déterminé que l'intérêt accordé aux organismes producteurs de BLSE constitue une faible priorité compte tenu de leur forte prévalence.

Il convient toutefois de faire remarquer qu'il pourrait s'avérer difficile de distinguer les cas d'infection des cas de colonisation par ces isolats prélevés dans différentes sous-populations à risque élevé, qui présenteront probablement des profils de sensibilité différents en fonction de différentes expositions à différents schémas d'antibiothérapies.

Tableau sommaire : Pseudomonas spp. et Acinetobacter spp. (bactériémies)
Milieu et mesures de données requises Priorité des mesures de données Système de surveillance actuel FaisabilitéTableau 10 - Note *
Milieu de soins de santéTableau 10 - Note

Tableau 10 Notes

Tableau 10 - Note *

Intervention requise pour corriger la lacune :
Il serait intéressant d'étudier les profils de sensibilité en milieu de soins de santé si l'on dispose déjà de données d'antibiogrammes (c.-à-d. des données sur les BACVC). La tenue d'études de prévalence ponctuelle peut s'avérer un autre moyen de surveiller les nouveaux profils de résistance si l'on dispose de ressources supplémentaires. Il se peut qu'il soit nécessaire de recueillir d'autres types d'échantillons que des échantillons sanguins afin de disposer d'un plus grand nombre d'échantillons.

Retour à la référence Tableau 10 - Note *

Tableau 10 - Note †

Les cas de bactériémie à Pseudomonas spp. et à Acinetobacter spp. sont inclus dans les données obtenues en milieu de soins de santé, car les bactériémies causées par ces deux organismes sont généralement considérées comme étant associées aux soins de santé.

Retour à la référence Tableau 10 - Note

Tableau 10 - Note ‡

Si l'on détecte de profils de sensibilité d'organismes multirésistants ou d'organismes ultrarésistants, cette mesure de données doit être considérée comme étant une priorité élevée.

Retour à la référence Tableau 10 - Note

Taux d'infection Faible Le système de surveillance actuel recueille ou publie des données partielles. La faisabilité n'a pas été évaluée.
Sensibilité de l'isolat responsable d'infectionTableau 10 - Note Moyenne Répond partiellement aux besoins Moyenne
Tableau sommaire : Pseudomonas spp. et Acinetobacter spp. (foyers de colonisation)
Milieu et mesures de données requises Priorité des mesures de données Système de surveillance actuel FaisabilitéTableau 11 - Note *
Milieu de soins de santéTableau 11 - Note

Tableau 11 Notes

Tableau 11 - Note *

Intervention requise pour corriger la lacune :
Recueillir des données sur les isolats responsables de colonisation au moyen d'antibiogrammes réalisés dans les hôpitaux et évaluer les profils de sensibilité qui permettraient de déterminer s'il s'agit d'organismes multirésistants  ou d'organismes ultrarésistants.

Retour à la référence Tableau 11 - Note *

Tableau 11 - Note †

Les cas de bactériémie à Pseudomonas spp. et à Acinetobacter spp. sont inclus dans les données obtenues en milieu de soins de santé, car les bactériémies causées par ces deux organismes sont généralement considérées comme étant associées aux soins de santé. 

Retour à la référence Tableau 11 - Note

Taux de colonisation Faible Le système de surveillance actuel recueille ou publie des données partielles. La faisabilité n'a pas été évaluée.
Sensibilité de l'isolat responsable de colonisation Moyenne Répond partiellement aux besoins Moyenne

3.7 Staphylococcus aureus (bactériémies et autres types d'infection)

Système(s) de surveillance actuel(s) :

L'ASPC exerce une surveillance limitée de Staphylococcus aureus (S. aureus), plus précisément elle ne surveille que Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (SARM) dans le cadre du PCSIN. Le PCSIN recueille des données épidémiologiques et des données de laboratoire relatives aux infections à SARM (infections cliniques [non sanguines] et bactériémies) ainsi que des données épidémiologiques sur le dépistage de SARM et la colonisation par SARM. La surveillance de SARM se poursuit depuis 1995.

Limites :

Le groupe de travail a jugé pertinent d'examiner l'ensemble des taux de bactériémie associés à S. aureus, bien que le PCSIN ne recueille des données que sur les infections à SARM et ne tienne pas compte de tous les types d'infection à S. aureus. Cette situation restreint la capacité d'évaluer des mesures telles que la proportion de bactériémies à SARM par rapport à l'ensemble des cas de bactériémie à S. aureus. De plus, le PCSIN ne recueille des données que dans les hôpitaux de soins de courte durée et ne rend pas bien compte du fardeau global des infections à S. aureus au sein de la collectivité. Bien que le PCSIN recueille des données sur certaines infections d'origine communautaire (c.-à-d. les patients admis à l'hôpital après avoir contracté une infection à SARM dans la collectivité), ces cas ne représentent pas le fardeau global des infections à SARM d'origine communautaire.

Résumé des mesures de données prioritaires et des recommandations : Staphylococcus aureus

Résumé des mesures de données prioritaires :
  1. La surveillance des taux de bactériémie à S. aureus dans les milieux de soins de santé est une priorité élevée. Le PCSIN recueille actuellement des données sur les taux de bactériémie à SARM.
  2. La surveillance des profils de sensibilité de cet organisme en milieu de soins de santé représente une priorité élevée, particulièrement en ce qui concerne SARM.
  3. La surveillance du fardeau global des infections à SARM en milieu communautaire est une priorité élevée. À l'heure actuelle, aucun système de surveillance national ne cible un tel objectif.
Recommandations :
A. Milieux de soins de santé :

Bien que le PCSIN surveille actuellement les cas de bactériémie et d'autres types d'infection à SARM, le groupe de travail a convenu que la surveillance des bactériémies constituait la principale priorité, étant donné leur taux élevé de mortalité et de morbidité. Il a été proposé que le PCSIN continue de recueillir des données sur les bactériémies à SARM et poursuivre la surveillance des autres types d'infection s'il dispose des données et des ressources nécessaires. En fonction des ressources et des fonds alloués, le groupe de travail a recommandé l'examen de l'ensemble des taux de bactériémie associés à S. aureus en milieu de soins de santé et des profils de résistance de cet organisme dans ce contexte. Le groupe de travail a également recommandé de tenir compte de la proportion de cas de bactériémie par type de résistance aux antibiotiques établi au moyen des données d'antibiogrammes (c.-à-d. la proportion de cas de bactériémie à SARM par rapport à l'ensemble des cas de bactériémie à S. aureus), en mentionnant que SARM représentait le profil de résistance aux antimicrobiens le plus important à surveiller dans le cas des bactériémies à S. aureus.

Le groupe de travail a aussi mentionné l'examen des types de souches pour aider à différencier les bactériémies associées aux soins de santé des bactériémies d'origine communautaire (selon le phénotype ou le génotype) en faisant toutefois remarquer que ce ne sont pas tous les établissements qui peuvent procéder au génotypage. Il convient de faire remarquer que le PCSIN (par l'intermédiaire du LNM) procède actuellement au typage des souches de SARM (au moyen d'isolats de sang et autres) pendant certains mois de l'année. Si des données servant de dénominateurs sont recueillies, elles pourraient être présentées, par exemple, sous la forme de « nombre de bactériémies d'origine communautaire pour 1 000 admissions, par année » et de « nombre de bactériémies associées aux soins de santé pour 10 000 jours-patients, par année ».

Le groupe de travail a déterminé que la collecte de données sur le dépistage de SARM et la colonisation par SARM dans le cadre d'un programme de surveillance national constitue une faible priorité en raison des différences quant aux pratiques de dépistage entre les établissements.

B. Milieu communautaire :

Le groupe de travail a déterminé que le meilleur moyen de déterminer le fardeau global des infections à SARM en milieu communautaire serait de recueillir les données d'antibiogrammes réalisés dans la collectivité, puisqu'il serait plus difficile d'obtenir les données requises pour connaître les taux d'infection à SARM d'origine communautaire en se fondant sur les données d'antibiogrammes réalisés en laboratoire.

Le groupe de travail a recommandé l'examen de tous les isolats de S. aureus disponibles en laboratoire (c.-à-d. dans les cas de bactériémie et d'autres types d'infection) afin de déterminer la proportion d'isolats de SARM parmi tous les isolats de S. aureus recueillis au sein de la collectivité. Le groupe de travail a aussi recommandé de déterminer la proportion de cas attribuables aux différents types d'infection à SARM (c.-à-d. la proportion de cas de bactériémie, d'infection de la peau et des tissus mous, etc. par rapport à tous les cas d'infection à SARM pour lesquels des données ont été recueillies).

Le groupe de travail a aussi discuté du typage des souches (par phénotypage ou par génotypage) en milieu communautaire, bien que cette approche soit probablement impossible à mettre en œuvre compte tenu des différentes pratiques entre les laboratoires privés au sein de la collectivité et de la disponibilité limitée des tests.

Tableau sommaire : S. aureus (bactériémies)
Milieu et mesures de données requises Priorité des mesures de données Système de surveillance actuel FaisabilitéTableau 12 - Note *
Milieu de soins de santéTableau 12 - Note

Tableau 12 Notes

Tableau 12 - Note *

Intervention requise pour corriger la lacune :
Tenir compte de l'ensemble des taux de bactériémie associés à S. aureus en milieu de soins de santé et des profils de résistance de cet organisme dans ce contexte. Surveiller la proportion de cas de bactériémie par type de résistance aux antibiotiques établi au moyen des données d'antibiogrammes (c.-à-d. la proportion de cas de bactériémie à SARM par rapport à l'ensemble des cas de bactériémies à S. aureus) en tenant compte du fait que SARM représente le profil de résistance aux antimicrobiens le plus important à surveiller. Ces données pourraient être revues si des cas de S. aureus à sensibilité intermédiaire à la vancomycine et de S. aureus résistant à la vancomycine (SAIV et SARV, respectivement) sont observés au Canada.

Retour à la référence Tableau 12 - Note *

Tableau 12 - Note †

Il a été établi que les bactériémies à S. aureus constituaient une priorité en milieu de soins de santé.

Retour à la référence Tableau 12 - Note

Tableau 12 - Note ¥

Le PCSIN recueille uniquement des données sur les cas de bactériémie à SARM en milieu de soins de santé (puisqu'il a été établi qu'il s'agit actuellement du profil de résistance aux antimicrobiens le plus important à surveiller à l'égard de S. aureus), même s'il serait certes idéal de surveiller l'ensemble des taux de bactériémie à S. aureus en milieu de soins de santé et les profils de résistance associés.

Retour à la première référence Tableau 12 - Note ¥

Taux d'infection Élevée Répond partiellement aux besoinsTableau 12 - Note ¥ Moyenne
Sensibilité de l'isolat responsable d'infection Élevée Répond partiellement aux besoinsTableau 12 - Note ¥ Moyenne
Tableau sommaire : S. aureus (foyers de colonisation)
Milieu et mesures de données requises Priorité des mesures de données Système de surveillance actuel FaisabilitéTableau 13 - Note *
Milieu de soins de santé

Tableau 13 Notes

Tableau 13 - Note *

Intervention requise pour corriger la lacune :
Aucune nouvelle intervention n'est requise. Cette position pourrait être revue si des cas de SAIV et de SARV sont observés au Canada.

Retour à la référence Tableau 13 - Note *

Tableau 13 - Note †

La faisabilité de cette tâche n'a pas été évaluée, puisqu'il est difficile d'interpréter les données relatives à la colonisation par SARM en raison des différences quant aux pratiques de dépistage entre les établissements.

Retour à la référence Tableau 13 - Note

Taux de colonisation par SARM Faible Le système de surveillance actuel recueille ou publie des données. La faisabilité n'a pas été évaluéeTableau 13 - Note .
Sensibilité de l'isolat responsable de colonisation (toutes les souches de S. aureus, y compris SARM) Faible Le système de surveillance actuel recueille ou publie des données partielles. La faisabilité n'a pas été évaluée.
Tableau sommaire : S. aureus (autres types d'infections [y compris la bactériémie] et foyers de colonisation)
Milieu et mesures de données requises Priorité des mesures de données Système de surveillance actuel FaisabilitéTableau 14 - Note *
Milieu communautaire

Tableau 14 Notes

Tableau 14 - Note *

Intervention requise pour corriger la lacune :
Utiliser les données d'antibiogrammes réalisés dans la collectivité; surveiller tous les isolats de S. aureus disponibles en laboratoire (c.-à-d. dans les cas de bactériémie et d'autres types d'infection) afin de déterminer la proportion d'isolats de SARM parmi tous les isolats de S. aureus recueillis au sein de la collectivité. La collecte de données sur les taux d'infection nécessiterait des études de prévalence ponctuelle.

Retour à la référence Tableau 14 - Note *

Tableau 14 - Note ‡

Le groupe de travail a déterminé que SARM représentait l'organisme d'intérêt pour le milieu communautaire. La plupart des cas de bactériémie seront pris en compte dans les milieux de soins de santé.

Retour à la référence Tableau 14 - Note

Tableau 14 - Note ¥

Bien que le PCSIN recueille des données sur certaines infections à SARM d'origine communautaire (c.-à-d. les patients admis à l'hôpital après avoir contracté une infection à SARM dans la collectivité), ces cas ne représentent pas le fardeau global des infections à SARM d'origine communautaire.

Retour à la première référence Tableau 14 - Note ¥

Taux d'infection Moyenne Répond partiellement aux besoinsTableau 14 - Note ¥ Faible
Sensibilité de l'isolat responsable d'infectionTableau 14 - Note Élevée Répond partiellement aux besoinsTableau 14 - Note ¥ Moyenne
Taux de colonisation par SARM Faible Le système de surveillance actuel ne recueille ou ne publie aucune donnée. La faisabilité n'a pas été évaluée.
Sensibilité de l'isolat responsable de colonisation (toutes les souches de S. aureus, y compris SARM) Faible Le système de surveillance actuel ne recueille ou ne publie aucune donnée. La faisabilité n'a pas été évaluée.

3.8 Streptococcus pneumoniae (infection invasive)

Système(s) de surveillance actuel(s) :

L'infection invasive à Streptococcus pneumoniae est une maladie à déclaration obligatoire au Canada. L'ASPC entreprend la surveillance en vue de suivre les tendances épidémiologiques de la pneumococcie invasive (PI) au moyen de plusieurs systèmes :

Le SCSMDO, un système de surveillance passive, recueille des données démographiques de base sur les cas de PI déclarés à l'échelle nationale;

L'Unité des streptocoques et des infections transmissibles sexuellement du LNM reçoit des isolats invasifs soumis par les laboratoires provinciaux et régionaux, procède au sérotypage des échantillons et réalise des tests de sensibilité sur ceux-ci. Les résultats sont publiés dans les rapports sommaires annuels de surveillance nationale en laboratoire de la maladie invasive due au streptocoque au Canada et ont été inclus dans le rapport du Système canadien de surveillance de la résistance aux antimicrobiens (SCSRA) de 2015. Le LNM confie en sous-traitance la réalisation des tests de sensibilité mentionnés ci-dessus à la Canadian Antimicrobial Resistance Alliance (CARA), qui est affiliée à l'Université du Manitoba;

En outre, le programme canadien de surveillance active de l'immunisation (IMPACT) et le Système international de surveillance circumpolaire (SISC) sont deux systèmes de surveillance accrue ciblant des populations spéciales. L'IMPACT est un réseau de surveillance active dans les hôpitaux pédiatriques administré par la Société canadienne de pédiatrie grâce au financement de l'ASPC. Le SISC consiste en un réseau de surveillance basée sur la population de pays circumpolaires. Au Canada, le SISC cible les populations de trois territoires ainsi que celles du Labrador et du Nord du Québec. L'IMPACT et le SISC recueillent des données épidémiologiques et de laboratoire combinées sur la PI (p. ex. données démographiques, sérotype, résultats des tests de sensibilité);

Enfin, le projet pilote sur un système national de surveillance accrue des pneumococcies invasives est un système de surveillance accrue fondé sur des cas confirmés, lancé en 2011. Le système est actuellement mis à l'essai au Nouveau-Brunswick afin d'évaluer la faisabilité de procéder, en temps opportun, à une surveillance nationale des PI reliant les données épidémiologiques et de laboratoire au moyen d'une application Web. Il est géré conjointement par le Centre de l'immunisation et des maladies respiratoires infectieuses de l'ASPC et le LNM. Afin d'élargir la portée du projet pilote sur un système national de surveillance accrue des pneumococcies invasives, l'Agence travaille actuellement à l'élaboration d'un système intégré de surveillance accrue reliant les données épidémiologiques et de laboratoire pour cinq maladies bactériennes invasives à déclaration obligatoire au Canada, y compris la PI. Dans le cadre de ce système de surveillance accrue, tous les isolats de sites stériles provenant de cas de PI confirmés seront soumis à des tests de sérotypage et de sensibilité. Le système permettra de mieux cerner les tendances de l'évolution des PI, en particulier sur le plan de la répartition des sérotypes et de la résistance aux antimicrobiens à l'échelle nationale.

Limites :

À l'heure actuelle, la surveillance exercée par le SCSMDO à l'égard de l'incidence des PI est adéquate, pourvu que les provinces et les territoires déclarent tous les cas. Cependant, les systèmes de surveillance actuels n'appuient pas pleinement l'interprétation des tendances relatives à la PI et du profil de sensibilité de Streptococcus pneumoniae à l'échelle nationale.

Bien que les laboratoires provinciaux et régionaux envoient seulement environ 50 % de tous les cas de PI à l'échelle nationale au LNM aux fins de tests de sérotypage, les provinces qui effectuent leurs propres tests de sérotypage soumettent les données connexes afin qu'elles soient incluses dans les rapports sommaires annuels de surveillance nationale en laboratoire de la maladie invasive due au streptocoque au Canada. Environ 80 % de tous les isolats provenant de cas de PI sont sérotypés, et les données obtenues sont incluses dans ces rapports. Parmi les isolats sérotypés, seul un tiers fait l'objet d'un test de sensibilité par antibiogramme. Par conséquent, les données obtenues peuvent ne pas être représentatives du profil de sensibilité de Streptococcus pneumoniae pour tous les cas de PI au Canada. De plus, étant donné que la réalisation des tests de sensibilité est confiée en sous-traitance, un financement continu est requis et, en l'absence d'un tel financement, la faisabilité des tests de sensibilité pourrait poser problème.

Puisque l'IMPACT et le SISC cible des populations particulières, il est possible que les tendances relatives à la PI ainsi que le profil de sensibilité établis en fonction de l'interprétation des données provenant de ces deux systèmes ne représentent que les populations pédiatriques et celles du Nord du Canada, respectivement.

De plus, les données épidémiologiques et de laboratoire provenant des analyses de référence du SCSMDO et du LNM dont il a été question précédemment ne sont pas reliées, ce qui limite la capacité d'interprétation des tendances relatives à la PI au Canada. L'objectif du système national de surveillance accrue des pneumococcies invasives, en tant que projet pilote, vise à établir un système national de surveillance combinant les données épidémiologiques et de laboratoire afin de fournir une meilleure représentation des tendances relatives à la PI à l'échelle nationale et une certitude accrue des variations régionales de distribution par sérotype et de la sensibilité aux antimicrobiens.

Résumé des mesures de données prioritaires et des recommandations : Streptococcus pneumoniae (infection invasive)

Résumé des mesures de données prioritaires :
  1. La surveillance des taux d'infection invasive (ou de PI) à Streptococcus pneumoniae est une priorité élevée, et des données connexes sont actuellement recueillies et publiées (SCSMDO).
  2. Le groupe de travail a déterminé que la collecte de données sur la sensibilité de Streptococcus pneumoniae sous la forme de données d'antibiogrammes réalisés chez les patients atteints d'une infection invasive est une priorité élevée. Il a aussi recommandé d'accorder de l'importance au sérotypage.
Recommandations :

Le groupe de travail a recommandé que le LNM continue l'organisation de la réalisation des tests de sensibilité (c.-à-d. en faisant appel à la CARA) ou fournisse des tests de sensibilité de référence. La première étape recommandée consisterait à déterminer si les analyses de référence du LNM sont représentatives de la situation à l'échelle nationale et si cette approche est faisable à long terme. La représentativité nationale peut être évaluée par un examen plus approfondi des détails relatifs aux isolats provenant des cas de PI soumis au LNM. Cela peut comprendre l'identification des échantillons qui doivent être soumis au LNM, les critères fondés sur les cas qui doivent être utilisés ainsi que les données d'antibiogrammes et les données sur les sérotypes qui doivent être produites.

Le projet pilote sur un système national de surveillance accrue des pneumococcies invasives est unique, car il fournit des données sur les aspects épidémiologiques et cliniques des isolats de Streptococcus pneumoniae résistants aux antimicrobiens causant une PI. Par conséquent, il est important de veiller à ce que tous les isolats provenant des cas documentés dans le cadre du projet pilote sur un système national de surveillance accrue des pneumococcies invasives soient soumis à des tests de sensibilité et de sérotypage. Ce projet pilote a fait l'objet d'une évaluation, et on attend toujours la publication du rapport d'évaluation quant à la faisabilité continue de ce système de surveillance accrue.

Le groupe de travail a aussi recommandé l'examen des données actuelles du projet pilote sur les antibiogrammes de la Colombie-Britannique afin de déterminer les renseignements dont on dispose sur Streptococcus pneumoniae (le cas échéant) et s'il s'agit d'une approche réalisable permettant de recueillir des données d'antibiogrammes sur cet organisme. Il convient toutefois de faire remarquer que les isolats obtenus dans le cadre de ce projet pilote pourraient provenir de sujets atteints d'une infection invasive ou d'une infection non invasive ou encore de sujets dont la flore est normale. Par conséquent, il serait difficile de déterminer si certains isolats indiquent une colonisation ou une infection.

Tableau sommaire : Streptococcus pneumoniae (infection invasive)
Milieu et mesures de données requises Priorité des mesures de données Système de surveillance actuel FaisabilitéTableau 15 - Note *
Milieu de soins de santé et milieu communautaireTableau 15 - Note

Tableau 15 Notes

Tableau 15 - Note *

Intervention requise pour corriger la lacune :
Déterminer si les tests de sensibilité de référence du LNM sont représentatifs à l'échelle nationale et si cette approche est faisable à long terme. De plus, le projet pilote sur un système national de surveillance accrue des pneumococcies invasives doit faire l'objet d'une évaluation afin de déterminer s'il comporte d'autres avantages que les services de référence de base offerts par le LNM. Une dernière intervention consisterait à examiner les données actuelles du projet pilote sur les antibiogrammes de la Colombie-Britannique afin de déterminer les renseignements dont on dispose sur Streptococcus pneumoniae en milieu communautaire (le cas échéant) et s'il s'agit d'une approche réalisable permettant de recueillir des données d'antibiogrammes sur cet organisme.

Retour à la référence Tableau 15 - Note *

Tableau 15 - Note †

Les isolats invasifs examinés représenteraient à la fois des cas de PI associée aux soins de santé et d'origine communautaire, puisque la plupart des cas de PI sont transférés en milieu hospitalier.

Retour à la référence Tableau 15 - Note

Taux d'infection Élevée Répond aux besoins Élevée
Sensibilité de l'isolat responsable d'infection Élevée Répond partiellement aux besoins Moyenne
Tableau sommaire : Streptococcus pneumoniae (foyers de colonisation)
Milieu et mesures de données requises Priorité des mesures de données Système de surveillance actuel FaisabilitéTableau 16 - Note *
Milieu de soins de santé et milieu communautaireTableau 16 - Note

Tableau 16 Notes

Tableau 16 - Note *

Intervention requise pour corriger la lacune :
Aucune nouvelle intervention n'est requise.

Retour à la référence Tableau 16 - Note *

Tableau 16 - Note †

Les isolats invasifs examinés représenteraient à la fois des cas de PI associée aux soins de santé et d'origine communautaire, puisque la plupart des cas de PI sont transférés en milieu hospitalier.

Retour à la référence Tableau 16 - Note

Taux de colonisation et sensibilité de l'isolat responsable de colonisation Faible Le système de surveillance actuel ne recueille ou ne publie aucune donnée. La faisabilité n'a pas été évaluée.

3.9 Streptococcus pyogenes (infection invasive)

Système(s) de surveillance actuel(s) :

L'infection invasive à Streptococcus pyogenes (streptocoque du groupe A ou SGA) est une maladie à déclaration obligatoire au Canada. L'Agence entreprend la surveillance en vue de suivre les tendances épidémiologiques de l'infection invasive à SGA par l'intermédiaire du SCSMDO.

L'Unité des streptocoques et des infections transmissibles sexuellement du LNM reçoit aussi tous les isolats de SGA invasifs et effectue certains tests de sensibilité sur ces échantillons. Les résultats sont publiés dans les rapports sommaires annuels de surveillance nationale en laboratoire de la maladie invasive due au streptocoque au Canada et ont été inclus dans le rapport du SCSRA de 2015.

De plus, le SISC recueille des données combines, épidémiologiques et de laboratoire, sur l'infection invasive à SGA (c.-à-d. y compris sur la sensibilité et les taux d'incidence de cet organisme). Le SISC consiste en un réseau de surveillance basée sur la population de pays circumpolaires. Au Canada, le SISC cible les populations de trois territoires ainsi que celles du Labrador et du Nord du Québec.

Limites :

À l'heure actuelle, la surveillance de l'infection invasive à SGA (taux d'infection) est adéquate, pourvu que les provinces et les territoires déclarent tous les cas. Cependant, les systèmes de surveillance actuels n'appuient pas pleinement l'interprétation des tendances relatives à la PI et du profil de sensibilité de Streptococcus pyogenes à l'échelle nationale.

Environ 80 % de tous les isolats invasifs prélevés à l'échelle nationale sont envoyés par les laboratoires provinciaux et régionaux au LNM aux fins de typage génomique. Bien que tous les isolats soumis au typage génomique fassent l'objet d'un test de sensibilité par antibiogramme, les données peuvent ne pas être représentatives du profil de sensibilité de Streptococcus pyogenes pour tous les cas d'infection invasive à SGA au Canada. Les tests de sensibilité aux antimicrobiens sur le SGA sont réalisés par diffusion avec disque, fournissant ainsi seulement des interprétations plutôt que les CMI.

Étant donné que le SISC cible des populations particulières au Canada, il est possible que les tendances relatives à l'infection invasive à SGA et le profil de sensibilité du SGA interprétés en fonction des données du SISC ne s'appliquent qu'aux résidants du Nord canadien.

Résumé des mesures de données prioritaires et des recommandations : Streptococcus pyogenes (infection invasive)

Résumé des mesures de données prioritaires :
  1. La surveillance des taux d'infection invasive à Streptococcus pyogenes (ou SGA)est une priorité élevée, et des données connexes sont actuellement recueillies et publiées (SCSMDO).
  2. Le groupe de travail a déterminé que la collecte de données sur la sensibilité de Streptococcus pyogenes (ou SGA) dans le cadre d'un programme de surveillance national constitue une faible priorité. Puisque la résistance de cet organisme ne constitue pas une préoccupation générale à l'heure actuelle, il conviendrait d'envisager de retirer le SGA du premier groupe d'organismes prioritaires aux fins de surveillance de la résistance aux antimicrobiens et de le placer dans le deuxième groupe d'organismes prioritaires.
Recommandations :

Le LNM devrait continuer à effectuer des tests de sensibilité de référence. Les isolats invasifs examinés représenteraient à la fois des cas d'infection invasive associée aux soins de santé et d'origine communautaire, puisque la plupart des cas d'infection invasive sont transférés en milieu hospitalier. Le groupe de travail a recommandé qu'il serait intéressant de déterminer la proportion de tous les isolats invasifs qui sont résistantes aux macrolides, ce qui pourrait être accompli par le LNM sur une base périodique.

Tableau sommaire : Streptococcus pyogenes (infection invasive)
Milieu et mesures de données requises Priorité des mesures de données Système de surveillance actuel FaisabilitéTableau 17 - Note *
Milieu de soins de santé et milieu communautaire

Tableau 17 Notes

Tableau 17 - Note *

Intervention requise pour corriger la lacune :
Aucune nouvelle intervention n'est requise.

Retour à la référence Tableau 17 - Note *

Taux d'infection Élevée Répond aux besoins Élevée
Sensibilité de l'isolat responsable d'infection Faible Le système de surveillance actuel recueille ou publie des données partielles. La faisabilité n'a pas été évaluée.
Tableau sommaire : Streptococcus pyogenes (foyers de colonisation)
Milieu et mesures de données requises Priorité des mesures de données Système de surveillance actuel FaisabilitéTableau 18 - Note *
Milieu de soins de santé et milieu communautaire

Tableau 18 Notes

Tableau 18 - Note *

Intervention requise pour corriger la lacune :
Aucune nouvelle intervention n'est requise.

Retour à la référence Tableau 18 - Note *

Taux de colonisation et sensibilité de l'isolat responsable de colonisation Faible Le système de surveillance actuel ne recueille ou ne publie aucune donnée. La faisabilité n'a pas été évaluée.

3.10 Neisseria gonorrhoeae

Système(s) de surveillance actuel(s) :

L'infection à Neisseria gonorrhoeae est une maladie à déclaration obligatoire, et l'Agence entreprend la surveillance en vue de suivre les tendances épidémiologiques de l'infection à Neisseria gonorrhoeae par l'intermédiaire du SCSMDO.

La collecte et la publication de données sur la résistance aux antimicrobiens de Neisseria gonorrhoeae au Canada sont limitées à un système basé sur les laboratoires. Les provinces et les territoires effectuent la culture des isolats et soumettent ceux-ci à des tests de résistance aux antimicrobiens dans environ un tiers des cas d'infection à Neisseria gonorrhoeae. Les isolats résistants ainsi que tous les isolats prélevés par les provinces et les territoires qui ne réalisent pas de tests de résistance aux antimicrobiens sont envoyés au LNM. Ces échantillons envoyés au LNM représentent environ 10 % de tous les cas de gonorrhée déclarés à l'échelle nationale. Les autres cas sont diagnostiqués par test d'amplification des acides nucléiques (TAAN), et il est impossible de déterminer la résistance aux antimicrobiens de Neisseria gonorrhoeae dans ces cas. Le recours aux cultures soumises pour déterminer la résistance comporte des biais, et les données obtenues peuvent ne pas être représentatives parce qu'il est possible que les critères utilisés pour déterminer les isolats devant être soumis ne soient pas uniformes, étant donné qu'il s'agit souvent d'isolats s'étant avérés résistants. Par conséquent, le spectre complet de sensibilité de cet organisme au Canada n'est pas pris en compte (par exemple, au cours d'une année donnée où le LNM a analysé tous les échantillons soumis, environ seulement 8 % des isolats étaient sensiblesNote de bas de page 3). Ces échantillons envoyés au LNM ne fournissent que des données épidémiologiques limitées (c.-à-d. seulement l'âge et le sexe des patients). Les résultats sont publiés dans les rapports sommaires annuels sur la surveillance nationale de la sensibilité aux antimicrobiens de Neisseria gonorrhoeae et ont été inclus dans le rapport du SCSRA de 2015.

En 2014, l'ASPC a aussi mis sur pied un projet pilote appelé le programme de surveillance accrue de la résistance de la gonorrhée aux antimicrobiens (SARGA) qui recueille des données sur la résistance de Neisseria gonorrhoeae et des données épidémiologiques aux sites sentinelles dans certaines provinces (Alberta, Manitoba et Nouvelle-Écosse). Les autorités et les laboratoires provinciaux de santé publique dans tout le Canada ont été invités à participer en tant que sites sentinelles pour recueillir des données épidémiologiques supplémentaires (comme les facteurs de risque, les caractéristiques démographiques, les traitements et les échecs de traitement) chez tous les clients ou un sous-groupe de clients et pour augmenter le nombre de cultures prélevées chez les clients.

Limites :

À l'heure actuelle, aucun système de surveillance robuste ne cible la résistance aux antimicrobiens de Neisseria gonorrhoeae. Compte tenu de l'utilisation accrue du TAAN (c.-à-d. la majorité des cas de gonorrhée au Canada sont diagnostiqués au moyen du TAAN), les données d'antibiogrammes sont maintenant limitées.

Bien qu'un projet pilote ait été lancé tel qu'il en a été fait mention ci-dessus, plusieurs limites et obstacles doivent être pris en compte. Tout d'abord, les sites sentinelles peuvent ne pas être représentatifs de la population générale de la province (c.-à-d. le fait que certaines sous-populations puissent être surreprésentés ou sous-représentées peut poser problème). Il est difficile d'obtenir des dénominateurs valides pour estimer la représentativité et des données complètes sur les facteurs de risque. En outre, la logistique entourant la collecte des cultures, le refus de prélever des cultures et la nécessité de respecter les lignes directrices de pratique clinique peuvent également constituer des obstacles. Divers processus sont utilisés par différents sites pour recueillir des données épidémiologiques, ce qui a des répercussions sur l'obtention des données sur les facteurs de risque.

En plus de ces limites, les défis dont il faut tenir compte sont le temps et les ressources nécessaires pour pleinement adopter et mettre en œuvre un système de surveillance de sites sentinelles semblable au programme de SARGA ainsi que l'obtention des fonds requis pour mettre en œuvre un tel système de surveillance à l'échelle nationale.

Résumé des mesures de données prioritaires et des recommandations : Neisseria gonorrhoeae

Résumé des mesures de données prioritaires :
  1. La surveillance des taux d'infection à Neisseria gonorrhoeae est une priorité élevée, et des données connexes sont actuellement recueillies et publiées (SCSMDO).
  2. La sensibilité de l'organisme (c.-à-d. la surveillance de la résistance aux médicaments de Neisseria gonorrhoeae au Canada) constitue une priorité élevée compte tenu de la prévalence croissante de la résistance de cet organisme dans le monde entier. À l'heure actuelle, aucun système de surveillance robuste ne cible la résistance aux antimicrobiens de Neisseria gonorrhoeae.
Recommandations :

Veiller à ce que le LNM continue d'effectuer les tests de sensibilité qu'il réalise déjà et envisager la participation de sites sentinelles dans tout le Canada à des tests périodiques ou à des études de prévalence ponctuelle. Cela permettrait d'augmenter le nombre d'isolats prélevés aux fins de culture et de tests de sensibilité en vue d'accroître le nombre de données disponibles sur la résistance de Neisseria gonorrhoeae.

Le programme de SARGA est un projet pilote qui recueille actuellement des données sur la résistance de cet organisme et les données épidémiologiques de sites sentinelles. Ce projet doit être évalué en tenant compte de sa faisabilité à long terme et du besoin de financement continu.

Tableau sommaire : Neisseria gonorrhoeae Tableau 19 - Note
Milieu et mesures de données requises Priorité des mesures de données Système de surveillance actuel FaisabilitéTableau 19 - Note *
Milieu communautaireTableau 19 - Note

Tableau 19 Notes

Tableau 19 - Note *

Intervention requise pour corriger la lacune :
Puisque les échantillons analysés par le LNM ne fournissent que des données limitées sur la sensibilité de cet organisme, envisager la participation de sites sentinelles dans tout le Canada à des tests périodiques ou à des études de prévalence ponctuelle.
Le projet de SARGA en tant que système de surveillance national de la résistance aux antimicrobiens de Neisseria gonorrhoeae pourrait être faisable, mais il devra être validé en tenant compte de sa faisabilité à long terme et du besoin de financement continu.

Retour à la référence Tableau 19 - Note *

Tableau 19 - Note †

La colonisation ne s'applique pas pour cet organisme.

Retour à la référence Tableau 19 - Note

Tableau 19 - Note ‡

La surveillance à l'échelle nationale de Neisseria gonorrhoeae est représentée par les données obtenues en milieu communautaire. Les données concernant cet organisme obtenues en milieu de soins de santé ne sont pas pertinentes aux fins de surveillance nationale.

Retour à la référence Tableau 19 - Note

Taux d'infection Élevée Répond aux besoins Élevée
Sensibilité de l'isolat responsable d'infection Élevée Répond partiellement aux besoins Faible

3.11 Mycobacterium tuberculosis (infection active)

Système(s) de surveillance actuel(s) :

L'infection à Mycobacterium tuberculosis est une maladie à déclaration obligatoire, et l'Agence entreprend la surveillance en vue de suivre les tendances épidémiologiques de la tuberculose active et la résistance aux antituberculeux de Mycobacterium tuberculosis par l'intermédiaire de deux systèmes de surveillance : le Système canadien de déclaration des cas de tuberculose (SCDCT) et le Système canadien de surveillance des laboratoires de tuberculose (SCSLT).

Le SCDCT est un système de surveillance fondé sur les cas qui recueille certaines données non nominatives sur les personnes diagnostiquées comme porteuses d'une tuberculose active. Les autorités de santé publique provinciales et territoriales soumettent volontairement les données qui répondent à la définition des cas de surveillance à l'échelle nationaleNote de bas de page 4. Les données recueillies comprennent des renseignements sur les caractéristiques démographiques, le diagnostic, les résultats des tests de sensibilité aux antituberculeux (y compris les antituberculeux majeurs et mineurs), les facteurs de risque cliniques et les résultats des traitements pour tous les cas de tuberculose active diagnostiqués au Canada. Un nombre limité d'éléments de données recueillis par le SCDCT est communiqué au SCSMDO, et aucun de ces éléments ne se rapporte à la résistance aux antituberculeux.

Le SCSLT surveille les profils de résistance aux antituberculeux de Mycobacterium tuberculosis. L'Agence collabore avec le Réseau technique canadien des laboratoires de tuberculose et les laboratoires participants (qui représentent toutes les provinces et tous les territoires) pour surveiller la résistance aux antituberculeux au Canada. Il s'agit d'un système de surveillance basé sur les laboratoires, qui recueille tous les résultats des tests de sensibilité aux antituberculeux auxquels ont été soumis les isolats prélevés au cours d'une année. Des données démographiques limitées sont fournies avec les résultats des tests (c.-à-d. le sexe, l'âge ou la date de naissance). Les données obtenues par le SCSLT sont généralement disponibles aux fins de publication plus tôt au cours de l'année civile que celles fournies par le système de collecte de données fondé sur les cas de tuberculose dont il a été question précédemment (le SCDCT) et fournissent des renseignements sur les tendances en matière de résistance aux antituberculeux au fil du temps.

Limites :

Il convient de tenir compte du fait que le SCDCT et le SCSLT ne sont pas reliés, ce qui constitue une limite, étant donné qu'il est actuellement impossible de comparer les données fondées sur les cas aux données de laboratoire.

Résumé des mesures de données prioritaires et des recommandations : Mycobacterium tuberculosis (tuberculose active)

Résumé des mesures de données prioritaires :
  1. La surveillance des taux de tuberculose active est une priorité élevée, et des données connexes sont actuellement recueillies et publiées (c.-à-d. les données du SCDCT sont publiées dans les rapports annuels de surveillance de la tuberculose, et des mises à jour annuelles sont fournies au SCSMDO aux fins de déclaration).
  2. La sensibilité de Mycobacterium tuberculosis (c.-à-d. la surveillance de la résistance aux antituberculeux au Canada) constitue une priorité élevée compte tenu de la résistance croissante de cet organisme dans le monde entier. Deux systèmes de surveillance nationaux (le SCDCT et le SCSLT) recueillent ces données, bien qu'ils ne soient toutefois pas reliés.
Recommandations :

Étant donné que le taux de résistance aux antituberculeux au Canada est relativement faible, le degré d'efforts et la quantité de ressources nécessaires pour relier ces deux systèmes de données pourraient être plus importants que les avantages qui en découleraient. Il serait toutefois peut-être utile d'évaluer la faisabilité de l'établissement d'un lien entre les deux systèmes, ce qui nécessiterait des ententes entre les ministères de la santé provinciaux et territoriaux et l'étude de la logistique requise. Cette recommandation ne se rapporte qu'à la tuberculose active. L'infection tuberculeuse latente n'a pas fait l'objet de discussions.

Tableau sommaire : Mycobacterium tuberculosis (tuberculose active)
Milieu et mesures de données requises Priorité des mesures de données Système de surveillance actuel FaisabilitéTableau 20 - Note *
Milieu de soins de santé et milieu communautaireTableau 20 - Note

Tableau 20 Notes

Tableau 20 - Note *

Intervention requise pour corriger la lacune :
Évaluer la faisabilité de l'établissement d'un lien entre le système de surveillance des cas et le système de surveillance des laboratoires.

Retour à la référence Tableau 20 - Note *

Tableau 20 - Note †

Les systèmes décrits ci-dessus comprennent à la fois des cas de tuberculose active associée aux soins de santé et des cas de tuberculose active d'origine communautaire.

Retour à la référence Tableau 20 - Note

Taux d'infection Élevée Répond aux besoins Moyenne
Sensibilité de l'isolat responsable d'infection Élevée Répond aux besoins Moyenne

3.12 Salmonella spp.

Système(s) de surveillance actuel(s) :

L'infection à Salmonella spp. est une maladie à déclaration obligatoire, et l'Agence entreprend la surveillance en vue de suivre les tendances épidémiologiques de la salmonellose par l'intermédiaire du SCSMDO. Ce système fournit le nombre total de cas annuels de salmonellose et recueille certaines données démographiques.

En outre, le Programme national de surveillance des maladies entériques (PNSME) recueille des données hebdomadaires sur tous les échantillons d'organismes entériques (y compris les échantillons de Salmonella spp.) et sert principalement de système de détection des éclosions. Le PNSME fournit des données exactes et à jour, puisqu'il fournit le nombre total de cas dénombrés par semaine. Les provinces procèdent à une contre-validation des données, bien qu'une sous-déclaration des cas soit possible. Le PNSME ne fournit pas de données démographiques (p. ex. âge, sexe, etc.).

Le PICRA produit des rapports sur l'incidence des infections à Salmonella spp. chez les humains à l'aide des données du PNSME et sur la fréquence de la résistance aux antimicrobiens des isolats de Salmonella provenant de ces cas d'infection en se fondant sur les résultats des tests de sensibilité du PICRA. Bien que Salmonella ne soit pas classé en tant qu'organisme producteur de BLSE ni ORC en raison de la principale préoccupation selon laquelle il s'agit d'un entéropathogène, Salmonella est une entérobactérie associée à E. coli et à Klebsiella. Par conséquent, les isolats peuvent être producteurs de BLSE ou résistants aux carbapénèmes et causer une infection invasive (p. ex. une bactériémie, une pneumonie, etc.). Le PICRA surveille les tendances relatives à l'utilisation d'antimicrobiens chez les animaux et la résistance aux antimicrobiens des entérobactéries de sources humaines, animales et alimentaires dans l'ensemble du Canada. Ces renseignements appuient l'élaboration de politiques fondées sur des données probantes et de stratégies d'atténuation pour freiner l'émergence et la propagation de bactéries résistantes entre les animaux, les aliments et les humains au Canada. Salmonella est l'une des espèces bactériennes faisant l'objet d'une surveillance du PICRA et est la seule à être prise en compte dans toutes les composantes du programme. Les laboratoires provinciaux de santé publique envoient au LNM les isolats humains de Salmonella. Il s'agit d'une surveillance passive accrue. Une lettre d'accord a été signée en 2002 entre les laboratoires de référence de santé publique provinciaux et l'ASPC (anciennement Santé Canada) dans laquelle les provinces s'engageaient à acheminer tous leurs isolats de Salmonella spp. (ou un sous‐groupe donné) au LNM aux fins de surveillance de la résistance aux antimicrobiens. Cet accord a officiellement mis en œuvre la composante de surveillance des isolats humains du PICRA. Les provinces où vit une importante population (Colombie-Britannique, Alberta, Ontario et Québec) soumettent les isolats provenant de cas de salmonellose observés durant les 15 premiers jours du mois, tandis que les autres provinces (Saskatchewan, Manitoba, Nouveau-Brunswick, Île-du-Prince-Édouard, Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve-et-Labrador) soumettent tous les isolats qu'elles reçoivent. Tous les isolats humains de Salmonella Newport et de Salmonella Typhi sont acheminés en raison des craintes de multirésistance dans le premier cas et de l'importance clinique de la bactérie dans le second cas. Les isolats humains représentent des cas associés aux soins de santé et des cas d'origine communautaire; aucune distinction n'est faite entre les cas. Les normes actuelles du Clinical and Laboratory Standards Institute sont utilisées afin de déterminer si les isolats sensibles ou résistants. Des tests de sensibilité sont régulièrement réalisés sur les sérotypes suivants : S. Enteritidis, S. Heidelberg, S. Newport, S.Typhimurium, S. 4,[5],12:i:-, S. Typhi et S. Paratyphi A et B. Ce sous-groupe compte pour environ 70 % à 80 % des isolats soumis au LNM. Les isolats d'autres sérotypes sont entreposés et analysés de façon ponctuelle lorsque des questions ou des problèmes sont soulevés.

Le PICRA recueille aussi les échantillons provenant d'animaux et d'aliments aux fins d'isolement de Salmonella et de tests de sensibilité aux antimicrobiens. Une surveillance active de la résistance aux antimicrobiens de Salmonella est effectuée sur des fermes sentinelles (élevages de poulets à griller et de porcs), des abattoirs (poulets et porcs) et des commerces de détail de viande (poulet, porc, bœuf et dinde). Les isolats de Salmonella provenant des laboratoires de diagnostic vétérinaires et des échantillons d'aliments pour animaux prélevés par l'Agence canadienne d'inspection des aliments sont également soumis au PICRA pour faire l'objet de tests de sensibilité (surveillance passive).

En outre, FoodNet Canada exerce une surveillance active des isolats de Salmonella provenant d'humains, d'aliments et d'animaux de ferme de trois sites sentinelles (en Ontario, en Colombie-Britannique et en Alberta). Les données obtenues concernant les humains se rapportent à la fois à des cas associés aux soins de santé et à des cas d'origine communautaire; les données sur les animaux de ferme, quant à elles, forment un sous-ensemble de données du PICRA. Pour chaque cas humain de salmonellose, on recueille des données sur les caractéristiques démographiques, le spectre clinique et les facteurs de risque. Bien que le PICRA ne réalise pas de tests de sensibilité aux antimicrobiens pour le compte de FoodNet Canada, il effectue des tests de sensibilité sur un sous-ensemble d'isolats provenant de sources humaines, animales, alimentaires et aquatiques soumis par FoodNet Canada.

Limites :

À l'heure actuelle, une surveillance adéquate de Salmonella est exercée par l'intermédiaire du SCSMDO et du PNSME, bien que ces systèmes de surveillance répondent à des besoins différents. Certaines limites ont été relevées, notamment : la sous-déclaration du nombre de cas de Salmonella spp. par les provinces et les territoires au SCSMDO et, bien que les données du PNSME soient considérées comme étant plus exactes et à jour, ce système ne recueille aucune donnée démographique. La surveillance de la résistance aux antimicrobiens des isolats humains de Salmonella spp. exercée par le PICRA est adéquate, et il n'existe actuellement aucune limite importante quant à la transmission de données relatives aux mesures choisies dans cette évaluation. Il convient toutefois de faire remarquer que seulement sept sérotypes, lesquels comptent pour 70 % à 80 % des isolats, sont régulièrement soumis à des tests.

Résumé des mesures de données prioritaires et des recommandations : Salmonella spp.

Résumé des mesures de données prioritaires :
  1. La surveillance des taux d'infection à Salmonella spp. est une priorité élevée, et des données connexes sont actuellement recueillies et publiées (SCSMDO et PNSME).
  2. La surveillance de la sensibilité de Salmonella spp. est une priorité élevée compte tenu de sa résistance croissante (PICRA).
Recommandations :

Les systèmes de surveillance actuellement en place (c.-à-d. le SCSMDO, le PNSME et le PICRA), dont le but est de surveiller les taux d'incidence de la salmonellose ainsi que la résistance aux antimicrobiens de Salmonella spp., sont efficaces pour recueillir les données prioritaires requises. À l'heure actuelle, l'Organisation mondiale de la Santé s'efforce d'adopter un modèle de système de surveillance de la résistance aux antimicrobiens au moyen d'échantillons provenant d'humains, d'animaux et d'aliments. Étant donné que le PICRA recueille des données sur la résistance aux antimicrobiens de Salmonella spp. à partir d'isolats humains, animaux et alimentaires, le Canada répond aux exigences de cette approche de l'Organisation mondiale de la Santé à l'égard de Salmonella et pour les trois principaux aliments d'origine animale (poulet, porc et bovins) faisant l'objet d'une surveillance.

Tableau sommaire : Salmonella spp.
Milieu et mesures de données requises Priorité des mesures de données Système de surveillance actuel FaisabilitéTableau 21 - Note *
Milieu de soins de santé et milieu communautaire

Tableau 21 Notes

Tableau 21 - Note *

Intervention requise pour corriger la lacune :
Aucune nouvelle intervention n'est requise.

Retour à la référence Tableau 21 - Note *

Taux d'infection Élevée Répond aux besoins Élevée
Sensibilité de l'isolat responsable d'infection Élevée Répond aux besoins Élevée
Taux de colonisation et sensibilité de l'isolat responsable de colonisation Faible Le système de surveillance actuel ne recueille ou ne publie aucune donnée. La faisabilité n'a pas été évaluée.

3.13 Campylobacter spp.

Système(s) de surveillance actuel(s) :

L'infection à Campylobacter spp. est une maladie à déclaration obligatoire, et l'Agence entreprend la surveillance en vue de suivre les tendances épidémiologiques de l'infection à Campylobacter spp. par l'intermédiaire du SCSMDO. Ce système fournit le nombre total de cas annuels d'infection à Campylobacter spp. et recueille certaines données démographiques.

En outre, le PNSME recueille des données hebdomadaires sur tous les échantillons d'organismes entériques (y compris les échantillons de Campylobacter spp.) et sert principalement de système de détection des éclosions. Le PNSME fournit des données exactes et à jour, puisqu'il fournit le nombre total de cas dénombrés par semaine. Les provinces procèdent à une contre-validation des données, bien qu'une sous-déclaration des cas soit possible. Le PNSME ne fournit pas de données démographiques (p. ex. âge, sexe, etc.).

Le PICRA surveille activement la résistance aux antimicrobiens de cet organisme chez les animaux et dans les aliments. Une surveillance active de Campylobacter est effectuée sur des fermes sentinelles (élevages de poulets à griller), des abattoirs (poulets, porcs et bovins d'élevage) et certains commerces de détail de viande (poulet et dinde).

FoodNet Canada assure la surveillance des isolats de Campylobacter provenant d'humains, d'aliments et d'animaux de ferme de trois sites sentinelles (en Ontario, en Colombie-Britannique et en Alberta). Les cas humains comprennent à la fois les cas associés aux soins de santé et les cas d'origine communautaire. Pour chaque cas humain d'infection à Campylobacter, on recueille des données sur les caractéristiques démographiques, le spectre clinique et les facteurs de risque. Bien que les tests de sensibilité aux antimicrobiens ne relèvent pas de FoodNet Canada, un projet pilote est actuellement en place pour effectuer une analyse rétrospective de tous les isolats humains de FoodNet Canada (site de l'Ontario). Comme est le cas pour Salmonella, le PICRA procède à tests de sensibilité aux antimicrobiens sur certains isolats de FoodNet Canada selon la composante de surveillance (à la ferme, de la viande vendue au détail et de l'eau). Des discussions ont lieu sur la faisabilité d'effectuer à l'avenir des tests de résistance aux antimicrobiens sur les isolats humains de Campylobacter.

Limites :

À l'heure actuelle, une surveillance adéquate de Campylobacter est exercée par l'intermédiaire du SCSMDO et du PNSME pour en déterminer le taux d'incidence, bien que ces systèmes de surveillance répondent à des besoins différents. Certaines limites ont été relevées, notamment : la sous-déclaration du nombre de cas de Campylobacter spp. par les provinces et les territoires au SCSMDO et, bien que les données du PNSME soient considérés comme étant plus exactes et à jour, ce système ne recueille aucune donnée démographique.

Le PICRA est le seul programme de surveillance qui surveille régulièrement la résistance aux antimicrobiens de Campylobacter spp. Cette surveillance se limite toutefois aux animaux et aux aliments. FoodNet Canada recueille certaines données sur les isolats humains provenant de sites sentinelles. Bien que le PICRA ne réalise pas systématiquement des tests de sensibilité aux antimicrobiens pour le compte de FoodNet Canada, il effectue des tests rétrospectifs et prospectifs (à titre d'essai) sur des isolats humains que ce dernier lui soumet.

Résumé des mesures de données prioritaires et des recommandations : Campylobacter spp.

Résumé des mesures de données prioritaires :
  1. La surveillance des taux d'infection à Campylobacter spp. est une priorité élevée, et des données connexes sont actuellement recueillies et publiées (SCSMDO et PNSME).
  2. Le groupe de travail a déterminé que la collecte de données sur la sensibilité de Campylobacter spp. dans le cadre d'un programme de surveillance national constitue une priorité générale moyenne. Cependant, par rapport à tous les organismes prioritaires sur lesquels s'est penché le groupe de travail et aux interventions requises pour améliorer la surveillance des organismes classés dans le premier groupe d'organismes prioritaires, il a été déterminé que la surveillance de la sensibilité de Campylobacter spp. est la priorité la moins importante compte tenu de l'urgence actuelle et de la nécessité de procéder à une autre évaluation, tel qu'il est décrit ci-dessous. Dans le cadre du plan d'action mondial de l'Organisation mondiale de la Santé sur la résistance aux antimicrobiens, il n'est pas actuellement nécessaire de recueillir des données sur Campylobacter spp.
Recommandations :

Les membres du groupe de travail ont fait observer que l'on ne disposait pas de données suffisantes sur le fardeau de la résistance aux antimicrobiens de Campylobacter spp. chez les humains au Canada. Campylobacter est le principal pathogène bactérien d'origine alimentaire. Des rapports font état d'une résistance croissante (p. ex. aux fluoroquinolones) à l'extérieur du Canada, et le PICRA a observé certains cas de résistance croissante aux fluoroquinolones dans des isolats de Campylobacter provenant de la viande de volaille (poulet et dinde) au Canada. Deux initiatives dirigées par l'Agence pourraient fournir dans un avenir prévisible plus de renseignements sur la résistance aux antimicrobiens de Campylobacter spp. au Canada : 1) le PICRA effectue actuellement des tests de sensibilité rétrospectifs et prospectifs sur les isolats humains soumis par FoodNet Canada; et 2) l'analyse des données du projet pilote sur les antibiogrammes de la Colombie-Britannique est en cours, lequel comprend des isolats humains de Campylobacter spp.

Tableau sommaire : Campylobacter spp.
Milieu et mesures de données requises Priorité des mesures de données Système de surveillance actuel FaisabilitéTableau 22 - Note *
Milieu de soins de santé et milieu communautaire

Tableau 22 Notes

Tableau 22 - Note *

Intervention requise pour corriger la lacune :
Examiner les résultats des tests de sensibilité rétrospectifs du PICRA et de l'étude du projet pilote sur les antibiogrammes de la Colombie-Britannique se rapportant à Campylobacter spp. et déterminer si la surveillance de la résistance aux antimicrobiens de cet organisme chez les humains devrait devenir une priorité plus élevée au Canada.

Retour à la référence Tableau 22 - Note *

Taux d'infection Élevée Répond aux besoins Élevée
Sensibilité de l'isolat responsable d'infection Moyenne Répond partiellement aux besoins Moyenne
Taux de colonisation et sensibilité de l'isolat responsable de colonisation Faible Le système de surveillance actuel ne recueille ou ne publie aucune donnée. La faisabilité n'a pas été évaluée.

4. Conclusions

Le Groupe de travail chargé de la surveillance de la résistance aux antimicrobiens du CDMTI a passé en revue les mesures de données requises pour chacun des organismes prioritaires du premier groupe qu'il a répertoriés et a formulé des recommandations précises pour chaque organisme. Le groupe de travail a recommandé de mettre l'accent sur les mesures de données de priorité élevée et moyenne lorsque les systèmes de surveillance actuels satisfont partiellement ou ne satisfont pas complètement aux exigences relatives aux mesures de données et lorsque la faisabilité des interventions requises pour corriger les lacunes décelées sur le plan des données est considérée comme étant moyenne à bonne. Le groupe de travail a aussi recommandé de procéder à un examen des priorités relatives aux mesures de données de surveillance de la résistance aux antimicrobiens à l'échelle nationale à mesure que de nouveaux problèmes émergent ou de façon régulière. Les prochaines sections résument le degré de priorité des mesures de données.

4.1 Mesures de données de priorité élevée

Pour ce qui est des organismes prioritaires du premier groupe, le groupe de travail a déterminé 19 mesures de données de priorité élevée. En ce qui concerne plus de la moitié de ces mesures de données (10/19), le ou les systèmes de surveillance actuels répondent aux besoins requis.

Pour sept des mesures de données établies, les systèmes de surveillance actuels répondent partiellement aux besoins requis. Plus précisément, il a été déterminé que le système de surveillance actuel se rapportant à l'organisme mentionné surveille partiellement :

  1. la sensibilité des isolats d'entérocoques responsables de bactériémies en milieu de soins de santé, les ERV étant l'organisme le plus important à surveiller;
  2. le taux d'infection à Enterobacteriaceae spp. E. coli et Klebsiella (bactériémie) en milieu de soins de santé et la sensibilité des isolats responsables d'infection;
  3. le taux d'infection à S. aureus (bactériémie) en milieu de soins de santé;
  4. la sensibilité des isolats de S. aureus responsables d'infection (bactériémie) en milieu de soins de santé, SARM étant l'organisme le plus important à surveiller;
  5. la sensibilité des isolats de S. aureus responsables d'infection (autres types d'infection, y compris la bactériémie) en milieu communautaire, SARM étant l'organisme le plus important à surveiller;
  6. la sensibilité des isolats de Streptococcus pneumoniae responsables d'infection (infection invasive) en milieu de soins de santé et en milieu communautaire;
  7. la sensibilité des isolats de Neisseria gonorrhoeae responsables d'infection en milieu communautaire.

Enfin, pour deux des mesures de données de priorité élevée, les systèmes de surveillance actuels ne satisfont pas aux exigences relatives aux mesures de données et la faisabilité des interventions requises pour corriger la situation a été considérée comme étant moyenne. Plus précisément :

  1. Le groupe de travail a déterminé qu'il n'existe aucun système de surveillance des taux d'infection à Clostridium difficile en milieu communautaire.
  2. De plus, il n'existe aucun système de surveillance des données de sensibilité pour Enterobacteriaceae spp. (E. coli et Klebsiella) responsables d'infections génito-urinaires.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le tableau 3 de la section 4.4.

4.2 Mesures de données de priorité moyenne

Pour ce qui est des organismes prioritaires du premier groupe, le groupe de travail a déterminé huit mesures de données de priorité moyenne. En ce qui concerne l'une des mesures de données établies, les systèmes de surveillance actuels répondent aux besoins requis.

En ce qui a trait à cinq des mesures de données établies, les systèmes de surveillance actuels répondent partiellement aux besoins requis. Plus précisément :

  1. la sensibilité des isolats d'Enterobacteriaceae spp. E. coli et Klebsiella responsables de colonisation (foyers de colonisation) en milieu de soins de santé;
  2. la sensibilité des isolats de Pseudomonas spp. et d'Acinetobacter spp. responsables d'infection (bactériémie) en milieu de soins de santé;
  3. la sensibilité des isolats de Pseudomonas spp. et d'Acinetobacter spp. responsables de colonisation (foyers de colonisation) en milieu de soins de santé;
  4. le taux d'infection à S. aureus (autres types d'infection, y compris la bactériémie) en milieu communautaire;
  5. la sensibilité des isolats de Campylobacter spp. responsables d'infection en milieu de soins de santé et en milieu communautaire.

Enfin, pour deux des mesures de données de priorité moyenne, les systèmes de surveillance actuels ne satisfont pas aux exigences relatives aux mesures de données. La faisabilité des interventions requises pour corriger la situation a toutefois été considérée comme étant faible. Plus précisément :

  1. la sensibilité des isolats de Clostridium difficile responsables d'infection (maladie diarrhéique) en milieu communautaire;
  2. le taux d'infection à Enterobacteriaceae spp. E. coli et Klebsiella (infections génito-urinaires) en milieu communautaire.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le tableau 3 de la section 4.4.

4.3 Mesures de données de faible priorité

Pour ce qui est des organismes prioritaires du premier groupe, le groupe de travail a déterminé 14 mesures de données de faible priorité. À l'heure actuelle, certains systèmes de surveillance recueillent des données complètes ou partielles sur ces mesures de données de faible priorité, et le groupe de travail a reconnu que les programmes de surveillance devront possiblement revoir leur façon de faire si ces mesures de données deviennent des priorités continues.

4.4 Ordre des interventions requises pour corriger les lacunes sur le plan des mesures de données pour les organismes prioritaires

Afin de fournir un moyen d'examiner les mesures de données les plus importantes ainsi que les prochaines étapes les plus réalisables pour chacune d'elles, un tableau séquentiel est présenté. Le tableau 3 résume les mesures de données établies en les présentant selon l'ordre des interventions requises pour corriger les lacunes sur le plan des mesures des données. Le classement de l'information du tableau 3 a été établi en fonction de la priorité des mesures de données, de l'état du système de surveillance actuel et de la faisabilité de l'intervention requise mentionnée.

Les étapes suivantes ont été suivies pour présenter le tableau 3 :

  • Étape 1 : Établir par stratification une liste des mesures de données selon la priorité de celles-ci (élevée, moyenne, faible).
  • Étape 2 : À partir de la liste obtenue à l'étape 1, poursuivre la stratification des mesures de données selon l'état du système de surveillance actuel (ne répond pas aux besoins, partiellement satisfait aux besoins, répond aux besoins).
  • Étape 3 : À partir de la liste obtenue à l'étape 2, poursuivre la stratification des mesures de données selon la faisabilité de l'intervention requise mentionnée (voir la légende ci-dessous).

Légende pour la faisabilité :

Nulle
La mise en œuvre de l'intervention requise mentionnée n'est pas faisable.
Faible
La faisabilité de la mise en œuvre de l'intervention requise mentionnée est faible.
Moyenne
La faisabilité de la mise en œuvre de l'intervention requise mentionnée est moyenne.
Élevée
La faisabilité de la mise en œuvre de l'intervention requise mentionnée ou du maintien de cette intervention si le système de surveillance actuel répond aux besoins est très bonne.
Non évaluée
La faisabilité n'a pas été évaluée parce que la mesure de données est considérée comme étant une faible priorité.
Tableau 3. Ordre des interventions requises pour corriger les lacunes sur le plan des mesures de données pour les organismes prioritaires
Mesures de données de priorité élevée  
Organisme Milieu Mesure de données prioritaire Système de surveillance actuel Faisabilité Intervention requise pour corriger la lacune
Clostridium difficile (maladie diarrhéique) Communautaire Taux d'infection Ne répond pas aux besoins Moyenne En milieu communautaire, des études de prévalence ponctuelle doivent être menées pour bien rendre compte du fardeau de l'ICD.
Enterobacteriaceae spp.
E. coli et Klebsiella (infections génito-urinaires)
Communautaire Sensibilité de l'isolat responsable d'infection Ne répond pas aux besoins Moyenne Pour ce qui est des données sur la résistance aux antimicrobiens, envisager l'utilisation des données d'antibiogrammes réalisés dans la collectivité sur une base annuelle (c.-à-d. dans le cadre du projet pilote sur les antibiogrammes de la Colombie-Britannique).
Entérocoques (bactériémies) Soins de santé Sensibilité de l'isolat responsable d'infection Répond partiellement aux besoins Élevée Tenir compte de l'ensemble des cas de bactériémie attribuables aux entérocoques, puis déterminer la proportion de cas de bactériémie à ERV, en plus de surveiller les autres profils de sensibilité de cet organisme.
Enterobacteriaceae spp.
E. coli et Klebsiella (bactériémies)
Soins de santé Taux d'infection et sensibilité de l'isolat responsable d'infection Répond partiellement aux besoins Moyenne La surveillance des taux de bactériémie à E. coli et à Klebsiella résistants aux carbapénèmes en milieu de soins de santé revêt une importance particulière.
Plusieurs classes d'antibiotiques d'intérêt ont fait l'objet de discussions.
S. aureus (bactériémies) Soins de santé Taux d'infection Répond partiellement aux besoins Moyenne Tenir compte de l'ensemble des taux de bactériémie associés à S. aureus en milieu de soins de santé et des profils de résistance de cet organisme dans ce contexte. Surveiller la proportion de cas de bactériémie par type de résistance aux antibiotiques établi au moyen des données d'antibiogrammes (c.-à-d. la proportion de cas de bactériémie à SARM par rapport à l'ensemble des cas de bactériémies à S. aureus) en tenant compte du fait que SARM représente le profil de résistance aux antimicrobiens le plus important à surveiller. Ces données pourraient être revues si des cas de SAIV et de SARV sont observés au Canada.
S. aureus (bactériémies) Soins de santé Sensibilité de l'isolat responsable d'infection Répond partiellement aux besoins Moyenne Tenir compte de l'ensemble des taux de bactériémie associés à S. aureus en milieu de soins de santé et des profils de résistance de cet organisme dans ce contexte. Surveiller la proportion de cas de bactériémie par type de résistance aux antibiotiques établi au moyen des données d'antibiogrammes (c.-à-d. la proportion de cas de bactériémie à SARM par rapport à l'ensemble des cas de bactériémies à S. aureus) en tenant compte du fait que SARM représente le profil de résistance aux antimicrobiens le plus important à surveiller. Ces données pourraient être revues si des cas de SAIV et de SARV sont observés au Canada.
S. aureus (autres types d'infection [y compris les bactériémies] et foyers de colonisation) Communautaire Sensibilité de l'isolat responsable d'infection Répond partiellement aux besoins Moyenne Utiliser les données d'antibiogrammes réalisés dans la collectivité; surveiller tous les isolats de S. aureus disponibles en laboratoire (c.-à-d. dans les cas de bactériémie et d'autres types d'infection) afin de déterminer la proportion d'isolats de SARM parmi tous les isolats de S. aureus recueillis au sein de la collectivité.
Streptococcus pneumoniae (infection invasive) Soins de santé et communautaire Sensibilité de l'isolat responsable d'infection Répond partiellement aux besoins Moyenne Déterminer si les tests de sensibilité de référence du LNM sont représentatifs à l'échelle nationale et si cette approche est faisable à long terme. De plus, le projet pilote sur un système national de surveillance accrue des pneumococcies invasives doit faire l'objet d'une évaluation afin de déterminer s'il comporte d'autres avantages que les services de référence de base offerts par le LNM. Une dernière intervention consisterait à examiner les données actuelles du projet pilote sur les antibiogrammes de la Colombie-Britannique afin de déterminer les renseignements dont on dispose sur Streptococcus pneumoniae en milieu communautaire (le cas échéant) et s'il s'agit d'une approche réalisable permettant de recueillir des données d'antibiogrammes sur cet organisme.
Neisseria gonorrhoeae Communautaire Sensibilité de l'isolat responsable d'infection Répond partiellement aux besoins Faible Puisque les échantillons analysés par le LNM ne fournissent que des données limitées sur la sensibilité de cet organisme, envisager la participation de sites sentinelles dans tout le Canada à des tests périodiques ou à des études de prévalence ponctuelle.
Le projet de SARGA en tant que système de surveillance national de la résistance aux antimicrobiens de Neisseria gonorrhoeae pourrait être faisable, mais il devra être validé en tenant compte de sa faisabilité à long terme et du besoin de financement continu.
Clostridium difficile (maladie diarrhéique) Soins de santé Taux d'infection Répond aux besoins Élevée Aucune nouvelle intervention n'est requise.
Entérocoques (bactériémies) Soins de santé Taux d'infection à ERV Répond aux besoins Élevée Aucune nouvelle intervention n'est requise.
Streptococcus pneumoniae (infection invasive) Soins de santé et communautaire Taux d'infection Répond aux besoins Élevée Aucune nouvelle intervention n'est requise.
Streptococcus pyogenes (infection invasive) Soins de santé et communautaire Taux d'infection Répond aux besoins Élevée Aucune nouvelle intervention n'est requise.
Neisseria gonorrhoeae Communautaire Taux d'infection Répond aux besoins Élevée Aucune nouvelle intervention n'est requise.
Salmonella spp. Soins de santé et communautaire Taux d'infection Répond aux besoins Élevée Aucune nouvelle intervention n'est requise.
Salmonella spp. Soins de santé et communautaire Sensibilité de l'isolat responsable d'infection Répond aux besoins Élevée Aucune nouvelle intervention n'est requise.
Campylobacter spp. Soins de santé et communautaire Taux d'infection Répond aux besoins Élevée Aucune nouvelle intervention n'est requise.
Mycobacterium tuberculosis (tuberculose active) Soins de santé et communautaire Taux d'infection Répond aux besoins Moyenne Évaluer la faisabilité de l'établissement d'un lien entre le système de surveillance des cas et le système de surveillance des laboratoires.
Mycobacterium tuberculosis (tuberculose active) Soins de santé et communautaire Sensibilité de l'isolat responsable d'infection Répond aux besoins Moyenne Évaluer la faisabilité de l'établissement d'un lien entre le système de surveillance des cas et le système de surveillance des laboratoires.
Tableau 3. Ordre des interventions requises pour corriger les lacunes sur le plan des mesures de données pour les organismes prioritaires (continué)
Mesures de données de priorité moyenne  
Organisme Milieu Mesure de données prioritaire Système de surveillance actuel Faisabilité Intervention requise pour corriger la lacune
Clostridium difficile (maladie diarrhéique) Communautaire Sensibilité de l'isolat responsable d'infection Ne répond pas aux besoins Faible En milieu communautaire, des études de prévalence ponctuelle doivent être menées pour bien rendre compte du fardeau de l'ICD. La collecte en milieu communautaire de données sur la sensibilité des isolats est vraisemblablement infaisable, compte tenu de la difficulté à réaliser des tests de sensibilité de routine sur cet organisme et de la disponibilité limitée de ces tests dans les laboratoires privés au sein de la collectivité.
Enterobacteriaceae spp.
E. coli et Klebsiella (infections génito-urinaires)
Communautaire Taux d'infection Ne répond pas aux besoins Faible Pour ce qui est des données relatives aux taux d'infection, envisager la tenue d'une étude de prévalence ponctuelle périodique au sein de la collectivité, à condition que des fonds soient alloués.
Enterobacteriaceae spp.
E. coli et Klebsiella (foyers de colonisation)
Soins de santé Sensibilité de l'isolat responsable de colonisation Répond partiellement
aux besoins
Moyenne Recueillir des données sur les isolats responsables de colonisation au moyen d'antibiogrammes réalisés dans les hôpitaux pour les antibiotiques mentionnés à la section 3.2.
Pseudomonas spp. et Acinetobacter spp. (bactériémies) Soins de santé Sensibilité de l'isolat responsable d'infection Répond partiellement aux besoins Moyenne Il serait intéressant d'étudier les profils de sensibilité en milieu de soins de santé si l'on dispose déjà de données d'antibiogrammes (c.-à-d. des données sur les BACVC). La tenue d'études de prévalence ponctuelle peut s'avérer un autre moyen de surveiller les nouveaux profils de résistance si l'on dispose de ressources supplémentaires. Il se peut qu'il soit nécessaire de recueillir d'autres types d'échantillons que des échantillons sanguins afin de disposer d'un plus grand nombre d'échantillons.
Si l'on détecte de profils de sensibilité d'organismes multirésistants  ou d'organismes ultrarésistants, cette mesure de données doit être considérée comme étant une priorité élevée.
Pseudomonas spp. et Acinetobacter spp. (foyers de colonisation) Soins de santé Sensibilité de l'isolat responsable de colonisation Répond partiellement aux besoins Moyenne Recueillir des données sur les isolats responsables de colonisation au moyen d'antibiogrammes réalisés dans les hôpitaux et évaluer les profils de sensibilité qui permettraient de déterminer s'il s'agit d'organismes multirésistants  ou d'organismes ultrarésistants.
Campylobacter spp. Soins de santé et communautaire Sensibilité de l'isolat responsable d'infection Répond partiellement aux besoins Moyenne Examiner les résultats des tests de sensibilité rétrospectifs du PICRA et de l'étude du projet pilote sur les antibiogrammes de la Colombie-Britannique se rapportant à Campylobacter spp. et déterminer si la surveillance de la résistance aux antimicrobiens de cet organisme chez les humains devrait devenir une priorité plus élevée au Canada.
S. aureus (autres types d'infection [y compris les bactériémies] et foyers de colonisation) Communautaire Taux d'infection Répond partiellement aux besoins Faible La collecte de données sur les taux d'infection nécessiterait des études de prévalence ponctuelle.
Clostridium difficile (maladie diarrhéique) Soins de santé Sensibilité de l'isolat responsable d'infection Répond aux besoins Élevée Aucune nouvelle intervention n'est requise.
Tableau 3. Ordre des interventions requises pour corriger les lacunes sur le plan des mesures de données pour les organismes prioritaires (continué)
Mesures de données de faible priorité  
Organisme Milieu Mesure de données prioritaire Système de surveillance actuel Faisabilité Intervention requise pour corriger la lacune
Clostridium difficile (maladie diarrhéique) Soins de santé et communautaire Taux de colonisation et sensibilité de l'isolat responsable de colonisation Le système de surveillance actuel ne recueille ou ne publie aucune donnée. La faisabilité n'a pas été évaluée.
Enterobacteriaceae spp.
E. coli et Klebsiella (foyers de colonisation)
Soins de santé Taux de
colonisation
Le système de surveillance actuel recueille ou publie des données partielles. La faisabilité n'a pas été évaluée.
Enterobacteriaceae spp.
E. coli et Klebsiella (infections génito-urinaires)
Communautaire Taux de colonisation et sensibilité de l'isolat responsable de colonisation Le système de surveillance actuel ne recueille ou ne publie aucune donnée. La faisabilité n'a pas été évaluée.
Entérocoques : (foyers de colonisation) Soins de santé Taux de colonisation par les ERV et sensibilité de l'isolat responsable de colonisation (tous les entérocoques, y compris les ERV) Le système de surveillance actuel recueille ou publie des données partielles. La faisabilité n'a pas été évaluée.
Entérocoques : (infections génito-urinaires) Soins de santé et communautaire Taux d'infection et sensibilité de l'isolat responsable d'infection Le système de surveillance actuel recueille ou publie des données partielles. La faisabilité n'a pas été évaluée.
Entérocoques : (infections génito-urinaires) Soins de santé et communautaire Taux de colonisation et sensibilité de l'isolat responsable de colonisation Le système de surveillance actuel recueille ou publie des données partielles. La faisabilité n'a pas été évaluée.
Pseudomonas spp. et Acinetobacter spp. (bactériémies) Soins de santé Taux d'infection et taux de colonisation Le système de surveillance actuel recueille ou publie des données partielles. La faisabilité n'a pas été évaluée.
S. aureus (foyers de colonisation) Soins de santé Taux de colonisation par SARM et sensibilité de l'isolat responsable de colonisation (toutes les souches de S. aureus, y compris SARM) Le système de surveillance actuel recueille ou publie des données partielles. La faisabilité n'a pas été évaluée. Cette position pourrait être revue si des cas de SAIV et de SARV sont observés au Canada.
S. aureus (autres types d'infection [y compris les bactériémies] et foyers de colonisation) Communautaire Taux de colonisation par SARM et sensibilité de l'isolat responsable de colonisation (toutes les souches de S. aureus, y compris SARM) Le système de surveillance actuel ne recueille ou ne publie aucune donnée. La faisabilité n'a pas été évaluée.
Streptococcus pneumoniae (foyers de colonisation) Soins de santé et communautaire Taux de colonisation et
sensibilité de l'isolat responsable de colonisation
Le système de surveillance actuel ne recueille ou ne publie aucune donnée. La faisabilité n'a pas été évaluée.
Streptococcus pyogenes (infection invasive) Soins de santé et communautaire Sensibilité de l'isolat responsable d'infection Le système de surveillance actuel recueille ou publie des données partielles. La faisabilité n'a pas été évaluée.
Streptococcus pyogenes (foyers de colonisation) Soins de santé et communautaire Taux de colonisation et sensibilité de l'isolat responsable de colonisation Le système de surveillance actuel ne recueille ou ne publie aucune donnée. La faisabilité n'a pas été évaluée.
Campylobacter spp. Soins de santé et communautaire Taux de colonisation et sensibilité de l'isolat responsable de colonisation Le système de surveillance actuel ne recueille ou ne publie aucune donnée. La faisabilité n'a pas été évaluée.
Salmonella spp. Soins de santé et communautaire Taux de colonisation et sensibilité de l'isolat responsable de colonisation Le système de surveillance actuel ne recueille ou ne publie aucune donnée. La faisabilité n'a pas été évaluée.

Annexe A : Glossaire

ARC
Acinetobacter résistant aux carbapénèmes
BACVC
Bactériémies associées aux cathéters veineux centraux
BGNRC
Bacilles gram négatif résistants aux carbapénème
BLSE
Bêta-lactamase à spectre étendu
CANWARD
Canadian Ward Surveillance Study
CARA
Canadian Antimicrobial Resistance Alliance
CLSI
The Clinical and Laboratory Standards Institute
CMI
Concentration minimale inhibitrice
ERC
Entérobactéries résistantes aux carbapénèmes
ERV
Entérocoques résistants à la vancomycine
ICD
Infection à Clostridium difficile
ICD-ASS
Infection à Clostridium difficile associée aux soins de santé
IS
Infection du sang ou bactériémies
ITL
Infection tuberculeuse latente
LLZA
Laboratoire de lutte contre les zoonoses d'origine alimentaire
LNM
Laboratoire national de microbiologie
OM
Organismes multirésistants
OPC
Organisme producteur de carbapénémases
ORC
Organisme résistant aux carbapénèmes
OUM
Organisme ultrarésistant aux médicaments
PCSIN
Programme canadien de surveillance des infections nosocomiales
PI
Pneumococcie invasive
PICRA
Programme intégré canadien de surveillance de la résistance aux antimicrobiens
PNSME
Programme national de surveillance des maladies entériques
RAM
Résistance aux antimicrobiens
RLSPC
Réseau des laboratoires de santé publique du Canada
SAIV
Staphylococcus aureus à sensibilité intermédiaire à la vancomycine
SARGA
Surveillance accrue de la résistance de la gonorrhée aux antimicrobiens
SARM
Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline
SARM-ASS
Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline associée aux soins de santé
SARM-OC
Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline d'origine communautaire
SARV
Staphylococcus aureus résistant à la vancomycine
SCDCT
Système canadien de déclaration des cas de tuberculose
SCSLT
Système canadien de surveillance des laboratoires de tuberculose
SCSMDO
Système canadien de surveillance des maladies à déclaration obligatoire
SCSRA
Système canadien de surveillance de la résistance aux antimicrobiens
SGA
Streptocoque du groupe A
SIR
Sensible, intermédiaire, résistant
TB
Tuberculose
USI
Unité de soins intensifs

Annexe B : Modèle des mesures de données

Types de données RAM pour organisme X (foyer d'infection)
Milieu Tous les milieux
(collecte de données généralement passive)
Milieu soins de santé Milieu communautaire
Variable Infection (maladies à déclaration obligatoire) Infection Colonisation Sensibilité de l'organisme (antibiogramme) Infection Colonisation (études spéciales) Sensibilité de l'organisme (antibiogramme)
Mesure Pour 1 000 habitants/année Pour 1 000 admissions/année Pour 1 000 admissions/année % des isolats résistants Pour 1 000 habitants/année Pour 1 000 habitants/année % des isolats résistants
Résumé/recommandations
Choix supérieur No. 1:
Choix supérieur No. 2:
Priorité/pertinence - - - - - - -
Faisabilité - - - - - - -
Justification de la mesure - - - - - - -
Antibiotiques à considérer aux fins des tests - - - - - - -
Autres considérations - - - - - - -

LÉGENDE

Foyer d'infection : Cet élément a été pris en compte d'après l'opinion des membres du groupe de travail du CDMTI et les catégories de « syndrome » de l'OMS définies comme suit :

  • Infections génito-urinaires (OMS)
  • Bactériémies (OMS)
  • Maladie diarrhéique (OMS)
  • Gonorrhée (OMS)
  • Infections des voies respiratoires (groupe de travail du CDMTI)
  • Infections de plaies chirurgicales (groupe de travail du CDMTI)
  • Infections de la peau et des tissus mous (groupe de travail du CDMTI)
  • Autres

Milieu : SCSMDO, analyses de référence du LNM (système d'alerte rapide), milieu de soins de santé, milieu communautaire et autres (tel qu'il est mentionné dans les « autres considérations »)

Variable/mesure : variable d'intérêt (telle qu'elle a été évaluée par une mesure de données prioritaire) :

  1. Taux d'infection (c.-à-d. nombre de cas pour 1 000 admissions/année, nombre de cas pour 1 000 habitants/année)
  2. Taux de colonisation (c.-à-d. nombre de cas pour 1 000 admissions/année, nombre de cas pour 1 000 habitants/année)
  3. Sensibilité de l'organisme (c.-à-d. sensible, intermédiaire, résistant [SIR])

Priorité/pertinence : Désigne l'importance de cette mesure pour chaque organisme et détermine s'il s'agit de la mesure la plus appropriée (p. ex. Est-il important de recueillir les données respectives pour cette mesure?)

Échelle :

  • 3 = Élevée
  • 2 = Moyenne
  • 1 = Faible
  • 0 = Sans objet

Faisabilité : Indique s'il est possible de recueillir les données nécessaires pour la mesure de données recommandée (c.-à-d. En fonction des ressources actuelles, est-il possible de recueillir des données pour cette mesure?)

Échelle :

  • S.O. = Sans objet
  • 1 = Non, impossible à réaliser avec les ressources actuelles ou requiert des modifications majeures sur le plan des ressources
  • 2 = Oui, possiblement réalisable avec certaines modifications sur le plan des ressources
  • 3 = Oui, réalisable avec les modifications actuelles ou avec des modifications mineures sur le plan des ressources
  • Justification de la mesure (au besoin)
  • Antibiotiques à considérer aux fins des tests (au besoin)
  • Autres considérations (au besoin)
  • Résumé/recommandations

Notes de bas de page

Note de bas de page 1

Aux fins du présent rapport, le terme « antibiotiques » est défini comme étant un sous-ensemble d'antimicrobiens dirigés contre les organismes bactériens.

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Note de bas de page 2

BEHZADI, Payam et al. “A Survey on Urinary Tract Infections Associated with the Three Most Common Uropathogenic Bacteria.” Mædica 5.2 (2010): 111–115

Retour à la référence de la note de bas de page 2

Note de bas de page 3

Laboratoire national de microbiologie. 2015. Surveillance nationale de la sensibilité aux antimicrobiens de Neisseria gonorrhoeae - Rapport sommaire annuel de 2013. Agence de la santé publique du Canada, Winnipeg (Manitoba). Http://canadiensensante.gc.ca/publications/drugs-products-medicaments-produits/2013-neisseria/index-fra.php?_ga=1.104400576.1723680088.1458575174.

Retour à la référence de la note de bas de page 3

Note de bas de page 4

Source : http://www.phac-aspc.gc.ca/tbpc-latb/pubs/tbcan13pre/assets/pdf/tbcan13pre-fra.pdf

Retour à la référence de la note de bas de page 4