Nouvelle structure de gouvernance du Réseau pancanadien de santé publique en vigueur

La nouvelle structure de gouvernance du Réseau pancanadien de santé publique est entrée en vigueur le 1er avril 2011.

NOUVELLE structure de gouvernance du Réseau pancanadien de santé publique

NOUVELLE structure de gouvernance du Réseau

Structure de gouvernance avant la transition (2005 – mars 2010)

Structure de gouvernance avant la transition (2005 – mars 2010)

Renseignements généraux

Transition vers la nouvelle structure de gouvernance du Réseau pancanadien de santé publique

En décembre 2010, les sous-ministres fédéral, provinciaux et territoriaux (FPT) de la Santé ont approuvé une structure de gouvernance rationnalisée du RSP.

Les objectifs de la nouvelle structure de gouvernance du RSP sont les suivants :

    • établir un réseau plus solide et mieux ciblé;
    • instaurer une gestion et un contrôle bonifiés en matière de planification et d’établissement des priorités;
    • améliorer l’efficacité et l’efficience du travail et de sa gestion;
    • réduire la dépendance envers les ressources FPT limitées;
    • nouer de meilleurs liens avec les autres intervenants de la santé publique.

Pourquoi faut-il une nouvelle structure de gouvernance pour le Réseau pancanadien de santé publique?

À la suite d’un examen du mandat, de la structure, des rôles et des responsabilités du RSP en 2008, il a été recommandé au RSP d’entreprendre un examen opérationnel de son fonctionnement.

En 2009, un examen opérationnel du RSP a été entrepris en vue d’examiner le fonctionnement du réseau. L’examen opérationnel était axé sur la formulation de recommandations visant à renforcer le RSP quant aux mandats, aux structures, aux rôles et aux responsabilités, à sa composition, à l’établissement des priorités, aux processus de planification, aux réunions, aux communications et au soutien. 

Dans l’ensemble, l’examen opérationnel a permis de conclure qu’il est nécessaire de donner à la structure de gouvernance du RSP une nouvelle orientation lui permettant de faciliter la rationalisation verticale et horizontale afin de faire ce qui suit :

  • veiller à ce que le travail du RSP soit harmonisé avec l’orientation et les priorités stratégiques globales transmises par les sous-ministres FPT de la Santé;
  • renforcer les processus de gestion afin d’améliorer la rapidité d’organisation des livrables et des activités du RSP, leur pertinence et leur valeur;
  • veiller à ce que les ressources FPT soient utilisées avec efficacité;
  • tirer parti des partenariats conclus avec d’autres intervenants de la santé publique.